Accueil Economie Adaptation : Un Centre africain pour le climat et le développement durable...

Adaptation : Un Centre africain pour le climat et le développement durable voit le jour à Rome

433
0
Partager

Soutenue par l’Italie, le Programme de développement des Nations Unies (PNUD) et l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), il se focalisera principalement sur l’agriculture intelligente face au climat.

Le Centre africain pour le climat et le développement durable a été inauguré à Rome le 28 janvier 2019. Selon la FAO, il répond à la décision du G7 de reconnaître la nécessité de créer un centre dédié à la promotion du développement durable, qui prêtera particulièrement attention à de multiples initiatives liées au climat, à l’agriculture intelligente face au climat, à l’accès à l’eau, à l’énergie renouvelable et à l’égalité des sexes. Ce centre selon José Graziano da Silva, directeur général de la FAO est essentiel pour  stimuler le secteur agricole et  promouvoir le développement rural en Afrique afin d’assurer un meilleur avenir à la jeunesse du continent, qui, si on lui en donne la chance, peut devenir un véritable moteur de développement.

« Il ne sera pas possible de moderniser l’agriculture africaine sans proposer aux jeunes d’autres options que la migration. Nous avons besoin des jeunes dans les zones rurales, nous avons besoin du développement rural et nous ne pouvons pas y arriver sans relever les défis liés au changement climatique. Face à la hausse des niveaux de faim sur le continent africain,  si nous n’intensifions pas nos actions au Sahel, nous ne réaliserons pas le Programme de développement durable et l’Objectif Faim Zéro d’ici à 2030 », a ajouté José Graziano da Silva au cours de la cérémonie d’inauguration.

Développer des solutions innovantes

Aussi, le Centre africain pour le climat et le développement durable permettra de faciliter l’échange d’informations et la coordination afin d’améliorer l’efficacité et de bâtir des synergies à travers l’Afrique, de développer des solutions innovantes pour parvenir au développement durable et mettre en œuvre les Objectifs du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Accord de Paris sur le climat. « Le développement durable en Afrique est un pilier de la politique étrangère italienne et les défis qu’il comporte liés à la sécurité, à la migration et au changement climatique représentent un destin commun » a souligné le Premier ministre italien Giuseppe Conte lors de la cérémonie de lancement du nouveau centre.

En effet, le gouvernement italien a mis sur pied un fonds fiduciaire pour le Centre et l’une de ses premières tâches sera de promouvoir des initiatives soutenues par le Secrétaire général des Nations Unies en faveur d’un développement durable dans la région du Sahel. La FAO quant à elle aide un grand nombre de ses pays membres à développer des plans nationaux visant à renforcer les moyens d’existence ruraux et les programmes de gouvernance inclusifs qui bénéficient aux agriculteurs familiaux et fourniront l’expertise nécessaire sur la sécurité alimentaire et une agriculture durable, résiliente face au climat.

Hervé Fopa Fogang