Accueil Business Assainissement semi-urbain

Assainissement semi-urbain

252
0
Partager

32 milliards FCFA  investis dans des engins de collecte d’ordures

Destinés à 19 communes, ces équipements ont été remis le 26 janvier 2018 à Douala. Il s’agit du fruit de la coopération entre le Cameroun et la Banque africaine de développement.

Trois communautés urbaines (Nkongssamba, kumba et Ebolowa) ainsi que 16 communes du Cameroun ont reçu le 26 janvier 2018 à Douala  des engins pour la collecte et le transport des déchets solides. Ceci à travers à travers le projet  alimentation en eau potable et assainissement en milieu semi-urbain (Paepa-Msu) du ministère de l’Eau et de l’énergie (Minee). Il s’agit, entre autres, de 33 tracteurs, 161 bennes basculables tractées, 170 kits de petit matériel de collecte des ordures constitués de brouettes, fourches, filets, balais métalliques. On y trouve aussi,  340 jeux d’équipements de protection individuelle (Epi) composés de gants, bottes, casquettes, cache-nez et combinaisons de travail.

 Ce don  apprend-on est financé par la coopération Cameroun- Banque africaine de développement à hauteur de 32 milliards de FCA avec la contribution des communes bénéficiaires (750 millions  de FCFA) via le Fonds d’équipements et d’intervention intercommunal. « La remise de ce matériel aux communes va contribuer à un accès quantitatif à l’eau potable, à l’amélioration du cadre de vie des populations en général et en particulier à la réduction significative des maladies d’origine hydrique », souligne un responsable du ministère de l’eau et de l’énergie.

Le projet alimentation en eau potable et assainissement en milieu semi-urbain dans son  volet assainissement a permis de réaliser plusieurs ouvrages  tels que l’aménagement de 204 blocs de latrines sèches, 68 blocs de toilettes publiques, 17 fosses septiques et ouvrages connexes réhabilités dans les formations sanitaires, l’aménagement de 35 incinérateurs hospitaliers, 25 hectares de dépotoirs. Pour ce qui est du volet alimentation en eau potable, le Paepa-Msu informe-t-on a permis de construire cinq nouvelles prises d’eau d’une capacité additionnelle de 8000m3, et 10 nouvelles stations de traitement d’eau d’une capacité de production de 30.000m3/jour.Dans la même veine, il a favorisé  selon les statistiques, la construction de 15 réservoirs d’une capacité destockage globale de 10.000m3, et permis l’extension de plus de 37000 mètres linéaires de réseau de conduites primaires.

Hervé Fopa Fogang