Accueil Economie Cameroun/Compétition : Les 15 aspirants au Prix spécial du président de la...

Cameroun/Compétition : Les 15 aspirants au Prix spécial du président de la République sur l’innovation numérique

311
0
Partager

Ces jeunes ont été présélectionnés pour la semaine de l’innovation qui court du 24 au 28 juin 2019 à l’Ecole supérieure des postes, des télécommunications, et des technologies de l’information et de la communication (SUP’PTIC) de Yaoundé. Ils devront au cours de ce Forum miser sur la créativité s’ils espèrent remporter ce nouveau Prix.

272 candidats ont soumis leurs projets pour le concours national du meilleur projet d’innovation numérique de l’année mais 15 candidats ont été sélectionnés pour poursuivre l’aventure. De plus, ils ont tous un même objectif, être le meilleur innovateur de l’année et posséder le prix spécial du président de la République.  Parmi les différents projets enregistrés, nous avons « formation à la titre »  de Kwessi Deutia Christian, « Transport intelligent » de Modi Steve Loic Michel, « Smartscope » de Madina Mohamadou, « Ozinfos » de Mengue Nkomo Ghislain Armel, « Private Bug Bounty Program » de Monkam Djongoue Hurich Kevin, « La Plateforme mobile ” Sendmoi ” » de Guepoung Taguifang Blanchard Landry, « Safira3D » de Mbel Ndjock Michel, « Smarttrash » de Fodouop Takoguem Jahswant, « Bootafrica » de Ngnintedem Tchinda Boris Vannel.

 

A l’instar des innovations citées plus haut, nous avons l’application « Agropad » développée par Erik Gyslain Dzembouong Tiam. C’est un dispositif technologique qui permet aux agriculteurs d’irriguer leur exploitation agricole à distance en envoyant un simple SMS. Une application qui ne dépend d’aucun opérateur téléphonique ni de la couverture réseau. Elle permet une distribution intelligente de l’eau en termes de besoins, de quantité et de temps. Elle fournit aussi des informations sur la température, la radiation solaire, la vitesse du vent ou encore les précipitations.

Teachmepad

Vincent Onana Binyegui présente tout autre chose, une tablette éducative « TEACHMEPAD ».  C’est un appareil d’apprentissage spécialisé en R&D dans les secteurs tels l’éducation, la communication, l’urbanisation et la finance. Il a tout récemment mis sur pied deux (02) versions  de tablettes éducatives : TEACHMEPAD zve et TEACHMEPAD zvp. Elles permettent ainsi aux institutions académiques, aux enseignants et aux populations situés aussi bien dans les zones rurales que les zones périurbaines d’avoir accès sans connexion Internet aux savoirs juridiques, à Wikipédia, aux contenus éducatifs de tous les programmes d’enseignements généraux et techniques via un package d’applications pro-éducatives TeachmeBase, TeachmeSecondary, TeachmeLaw, TeachmeWiki entre autres.

Emmanuel Foka quant à lui, a développé « Mokine », une plateforme Web et Mobile qui s’intéresse à la lutte contre le vol de bétails. Elle permet de tracer chaque animal enregistré dans la base de données. L’interface web a pour rôle de collecter et visualiser des données relatives aux éleveurs et à leur cheptel, tandis que l’interface mobile (SMS) permettra aux éleveurs d’interagir avec les vétérinaires et les agents de l’ordre de leur localité, en cas d’alerte épidémiologique ou de vol de bétails.

Accéder aux pharmacies à distance

S’agissant du projet « Salem Pharma », c’est une application permettant, à la population,  l’accès à distance aux pharmacies, aux poches de sangs, aux consultations à distance, le suivi, l’accès à l’assurance aux médicaments et les livraisons dans des zones difficile d’accès par des drones. Une solution innovante de Guy Roland Fodjo Kamdem qui a pour but de numériser et de rendre mobile toutes les pharmacies, les compagnies d’assurances et tout le corps médical du continent africain et surtout les rapprocher à leur population.

« Agrix Tech » d’Adamou Nchange Kouotou, est une intelligence artificielle (IA) qui diagnostique les maladies des cultures à leur stade primaire et propose des recommandations de traitement et de prévention dans plusieurs langues africaines.

Concernant « Hakila » de Wadefai Simon, qui signifie prudence, c’est un dispositif anticollision pour voitures, bus, camions qui aide le conducteur à être prudent. Cet appareil s’accompagne d’un kit oreillette anti-sommeil. Il est constitué d’une application qui recueille les données et les transmet aux autorités lors des accidents. Il enverra un message de SOS a un membre de la famille lui indiquant le lieu exacte de l’accident ceci grâce au GPS et enverra également un SOS à la police ou la gendarmerie la plus proche.

Rappelons qu’ils ont eu une séance de coaching et de formations afin de mieux porter leurs projets hier, 25 juin 2019, au centre d’incubation de SUP’PTIC. Le 28 juin 2019, au terme de la Semaine nationale de l’Innovation, ces 15 candidats seront face à un jury constitué des professionnels des TIC. Le vainqueur gagnera le prix du président de la République dans le secteur du numérique et sera sacré meilleur innovateur de l’année.

Dalhia Mbeutcha, Stg

 

Partager