Accueil Economie Cameroun/ Marchés publics : 334 entreprises exclues de la soumission à la...

Cameroun/ Marchés publics : 334 entreprises exclues de la soumission à la commande publique

365
0
Partager

La liste a été rendue publique par le ministère en charge des Marchés Publics (Minmap), le 21 mai 2019.

Les entreprises et les prestataires sont interdits de soumissionner à la commande publique pour une durée de 2 ans. Pour le ministre des Marchés Publics, Ibrahim Talba Malla,  ils sont accusés d’avoir abandonné au moins un marché au cours des exercices 2015, 2016 et 2017. Selon APA, pendant la période de suspension  ces sociétés ne pourront ni faire acte de candidature, ni Co-traiter encore moins sous-traiter, sauf dérogation spéciale, des prestations issues  de la commande publique.

Situation

La démarche du Minmap s’inscrit dans le cadre du processus d’assainissement du secteur des marchés publics en général et de la lutte contre le phénomène des marchés abandonnés en particulier. En début février 2019, le Minmap avait accordé un délai de 21 jours calendaires aux opérateurs pour reprendre les travaux. Dans un communiqué datant du 10 avril 2019,Ibrahim Talba Malla a ajouté 21 jours supplémentaires à tous les opérateurs concernés pour procéder à la reprise des prestations attestée par un ordre de service dûment signé par le maître d’ouvrage ou le maître d’ouvrage délégué.

Toutefois, ces sociétés sont majoritairement des Petites et moyennes entreprises (PME) locales exerçant dans la construction, la réhabilitation, la fourniture de matériels, l’équipement ou encore la réalisation de forages. A la suite du premier délai à la date du 10 avril 2019, seule une dizaine de prestataires avaient déjà produit des éléments et autres justificatifs allant dans le sens  de leur décharge, d’après le communiqué.

Quelques sociétés suspendues

Parmi les entreprises déchues on a la société Cameroon building business sarl (CBB). Elle a été retenue pour les travaux de construction de la médiathèque à l’Enam phase 1, dont le taux de réalisation est de 0,5%. Le 25 mai 2015, l’Etablissement Tmps a soumissionné pour la réalisation des travaux d’assainissement des eaux usées et d’aménagement d’espaces verts de la phase 1 tranche 2 du projet de construction des logements  sociaux de Mbanga-Bakoko (Douala), réalisés à ce jour à 27,79%.

Dans la même liste on peut également voir les entreprises comme Bourse internationale de commerce (2016) pour les études architecturales et géotechniques pour la construction du CDOU de Garoua et Maroua à 13% de réalisation (Ccaa), Admiral group sarl pour les travaux de ravalement des peintures à Olembé, Eici sarl retenue en 2015 pour la réhabilitation de la toiture de l’immeuble Camnews (Sopecam), Etablissement Dominik services et Etablissement Cofortis etc.

En 2016, 122 sociétés défaillantes avaient été résiliées, avec toutes les conséquences réglementaires du point de vue de l’exclusion de la commande publique pour une durée de 2 ans, dans le cadre du processus d’assainissement des marchés publics. Un an auparavant, 114 cas de chantiers abandonnés ont été recensés et 78 marchés résiliés au Cameroun, selon les données officielles.

Julie Bilo’o Lindjeck