Life

Accueil Life

Musique: Kolatier revient à Yaoundé

0

Après 2012, la 9ème édition du marché des musiques d’Afrique se tiendra à Yaoundé du 11 au 14 octobre 2017. Une vingtaine d’artistes attendus.

Le Kolatier 2017, plus connu sous le nom de marché de la musique d’Afrique met sous les feux des projecteurs dix artistes camerounais choisis par le comité international de sélection. Lornoar, Armand Biyag, Teety Tezano, Christelle Tambou sont quelques noms qui porteront la voix du Cameroun sur les podiums de l’Institut français de Yaoundé, du palais des sports.  Ces lieux, qui serviront de cadre à la 9ème édition du Kolatier prévue du 11 au 14 octobre 2017, accueilleront par ailleurs une vague d’artistes originaires de l’Egypte, du Gabon, du Mali, du Maroc, du Sénégal et de l’Algérie.  L’événement, qui se déroule pour la 2ème fois au Cameroun après 2012, prévoit des showcases, une exposition, des tables-rondes, des rencontres professionnelles et des ateliers.  Pour animer l’atelier sur la monétisation des contenus musicaux dans l’espace numérique, un expert européen des plateformes numériques se joindra à l’entreprise camerounaise Label Digital afin de donner aux producteurs, managers et médiateurs les clés nécessaires à la compréhension des différents mécanismes de vente et de rémunération des musiques dans l’espace numérique.

Un deuxième atelier sur le booking sera animé par un tourneur européen assisté d’un autre africain, à l’attention des managers d’artistes. Ils donneront quelques orientations pour aider à mieux maîtriser les contraintes, les réseaux et leurs exigences, etc. La table ronde portée sur le thème « Coopération culturelle et échange Sud-Sud : le cas du Maghreb et de l’Afrique subsaharienne à travers la musique » sera conduite par des professionnels du Maghreb et de l’Afrique au Sud du Sahara, ainsi que les responsables des structures d’accompagnement. Le cas des ministères en charge de la Culture, de l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel, Morocco Music Export, Afrikayna (Bourse de mobilité entre le Maroc et les pays d’Afrique).

Pour sa neuvième édition, le festival biennal des marchés des musiques d’Afrique va introduire un nouveau concept le speed meeting. Celui-ci se présente sous la forme de rencontres en tête-à-tête de courte durée entre les participants (cinq minutes chrono en main). Elles devraient permettre aux protagonistes de collaborer. « Nous n’avons rien inventé, c’est un concept qui existe ailleurs. Nous avons constaté que parfois dans les festivals, des gens se distinguent parce qu’ils portent un badge d’identification, mais n’ont pas l’occasion d’être présentés. Le speed meeting permettra de résoudre ce problème et de faciliter plus de rencontres entre les participants, professionnels comme artistes amateurs», a expliqué récemment Luc Yatchokeu, promoteur de l’événement. Pour l’essentiel très peu de chose ont changé. Le promoteur entend faire une large place à l’économie de la musique à travers les rencontres et ateliersSon ambition pour les 5 prochaines années est de fédérer autour du Kolatier tous les acteurs de la filière musicale en Afrique.

Le Kolatier reste un cadre d’exposition pour les jeunes artistes désireux de se faire remarquer par des professionnels de la musique africaine. Au rang des invités, il y aura José Da Silva, le promoteur du festival de jazz à Praia, au Cap Vert. « Mais la chose la plus importante, c’est que M. Silva est le propriétaire du label qui a découvert et produit la célèbre artiste capverdienne Cesaria Evoria ». Le festival qui porte le nom de Kolatier est né de la volonté de pouvoir créer une espèce de bourse pour les musiques africaines.

Christelle Belibi

xxxnxx
aflamsex
xxx best porn
xxx videos
hindi porn
error: Content is protected !!