Accueil Opinions Christian Penda Ekoka : « Toute dette entraîne des charges d’intérêt, que...

Christian Penda Ekoka : « Toute dette entraîne des charges d’intérêt, que l’on doit payer en sus du remboursement du principal »

859
0
Partager

Le danger d’un endettement public irresponsable…

En présentant notre dette publique comme soutenable, car ne représentant que 34% du PIB du Cameroun, les propos du ministre des Finances sont très préoccupants, car ils montrent qu’il n’a pas pris toute la mesure du problème de l’endettement public et de ses effets néfastes. Il n’y a pas un niveau, en termes de pourcentage du PIB, où la dette publique d’un pays est acceptable ou insoutenable. Selon la structuration de l’économie d’un pays et les caractéristiques de sa dette publique, celle-ci peut être insoutenable à 20% voire à 10% ou moins, le poids de la dette en pourcentage du PIB est simplement un indicateur commode que les économistes utilisent pour la mesurer ou en rendre compte.

Le Japon a bien une dette publique qui dépasse 100% de son PIB, mais celle-ci étant en yen et détenue par les japonais ne pose pas de problèmes aussi préoccupants que si elle était détenue en devises par des créanciers étrangers. En effet, le remboursement de la dette japonaise par l’État resterait neutre du point de vue de la collectivité, l’argent passerait de l’agent économique public (État) aux agents privés. Ceux-ci réutiliseraient les ressources ainsi disponibles à faire tourner l’économie par l’investissement ou la consommation. Cliquez sur le lien pour lire l’intégralité de cette opinionhttps://ekiosque.cm/produit/LeQuotidiendel039Economiebr20112018/