Accueil Aujourd’hui Coopération : Un programme de l’UE pour accompagner la recherche et l’innovation...

Coopération : Un programme de l’UE pour accompagner la recherche et l’innovation au Cameroun

20
0
Partager

Baptisé « Horizon 2020 », il a été présenté le 8 octobre 2019 à Yaoundé.

« Horizon 2020 ». C’est le nom d’un programme cadre de recherche et de l’innovation que l’Union européenne au Cameroun a présenté le 8 octobre 2019 à Yaoundé. Il vise spécifiquement à renforcer les bases scientifiques et technologiques des chercheurs camerounais. Horizon 2020 informe la Cellule d’appui à l’ordonnateur national FED soutient soutien les projets tout au long de la chaine d’innovation et simplifie l’accès au financement. Le programme Horizon 2020 est axé sur l’agriculture, la santé et les technologies de l’information et de la communication.

A en croire la Cellule d’appui à l’ordonnateur national FED, les relations entre l’Union européenne et les pays d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP) connaissent des développements nouveaux. Ainsi, les pays s’engagent à « intensifier les efforts dans les domaines de la recherche et de l’innovation en matière de développement durable y compris au travers de partenariats dans les secteurs qui sont essentiels pour le développement humain et où un financement public est absolument nécessaire. Les parties ont convenu d’approfondir la collaboration entre chercheurs et innovateurs au niveau interrégional sur la base des mécanismes existants ».

Suivant Hans-Peter Schadek, chef de délégation de l’Union européenne au Cameroun, en matière de recherche, d’innovation et de coopération scientifique, le Cameroun a enregistré de nombreux progrès ces dernières années. Mais selon lui, le champ des perspectives est encore ouvert. En ouvrant les travaux  le 8 octobre, Madeleine Tchuinté , le ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation a invité les chercheurs camerounais à faire preuve d’innovation et de créativité. « Nous avons recruté 590 chercheurs en trois ans. 150 sont en cours de recrutement. L’objectif est de recruté 1000 jeunes chercheurs en 2020 » a déclaré Madeleine Tchuinté.

Pour Hans-Peter Schadek, la recherche, la technologie et l’innovation sont des instruments au service du développement de nos sociétés et d’une croissance durable  de tout pays. « Ce sont également les bases d’une économie compétitive dans un monde qui évolue très vite. Et nous devons aussi attendre de nos chercheurs et innovateurs des réponses concrètes à l’énorme défi auquel notre planète est désormais confrontée à savoir le changement climatique » a souligné Hans-Peter Schadek.

Les attentes des assises de Yaoundé qui s’achèvent aujourd’hui est que les instituts, centres, universités, chercheurs et universitaires rejoignent les réseaux de recherche dans le monde, que le Cameroun se positionne comme relais informationnel du programme Horizon 2020 pour les pays francophone de l’Afrique subsaharienne.

Hervé Fopa Fogang

 

Partager