Partager

Selon les données de Strategy Analytics, cette contre-performance est due aussi bien aux délais de production en Chine qu’à la demande réduite en raison de la pandémie. Le mois de mars ne devrait pas être meilleur.

Chute libre chez les fabricants de smartphones. Comme quoi en temps de crise les pertes sont énormes. La pandémie a poussé de nombreuses usines et magasins à fermer, et les ventes de smartphones s’en ressentent. Le marché a enregistré une baisse historique en février. L’impact du COVID-19 sur le marché des smartphones commence à se faire ressentir au niveau mondial. Outre le fait que cette crise a un impact sur la chaine d’approvisionnement des constructeurs, en particulier pour les marques qui dépendent de la main d’œuvre chinoise, les mesures de confirment et les fermetures de magasins ont également provoqué des chutes des ventes.

Dans un contexte difficile lié à l’épidémie du coronavirus, le rapport de Strategy Analytics annonce une baisse de 38 % des expéditions mondiales de smartphones en février 2020, soit seulement 61,8 millions de smartphones livrés contre 99,2 millions en février 2019. « C’est la plus grande chute de l’histoire du marché des smartphones », précise Linda Sui, directrice de Strategy Analytics. Le rapport évoque plus particulièrement l’effondrement de la demande en Asie le mois dernier à cause des mesures de confinement. « Certaines usines asiatiques n’ont pas été en mesure de fabriquer des smartphones, tandis que de nombreux consommateurs n’ont pas pu ou n’ont pas voulu aller directement en magasin pour acheter de nouveaux appareils ».

Un mois de mars tout aussi difficile en perspective

La situation s’est depuis améliorée en Asie, mais le nouveau coronavirus s’est largement propagé en Europe, en Afrique ainsi qu’en Amérique du Nord depuis, poussant de plus en plus de gouvernements à imposer le confinement à leurs citoyens afin d’enrayer la pandémie. Le scénario asiatique devrait donc se répéter sur les autres continents, et il est de ce fait peu probable que les ventes globales de smartphones repartent à la hausse en ce mois de mars. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant qu’il soit même pire encore que le précédent. Strategy Analytics évoque néanmoins la possibilité de voir les fabricants multiplier les ventes flash en ligne et les offres promotionnelles pour limiter la casse au cours des prochaines semaines.

Esther Fossi

 

 

Partager