19.1 C
Yaoundé
17 janvier 2022
Actualités Finances

Département du Mfoundi : L’Etat va recenser ses biens dès le 1er septembre 2021

L’opération qui sera lancée par le ministère des Finances, est un préalable à la mise en œuvre de la comptabilité patrimoniale du Cameroun.


 « Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, porte à la connaissance de l’opinion publique que les équipes conjointes du ministère des Finances seront déployées, du 1er septembre au 30 septembre 2021, dans le département du Mfoundi, région du Centre, en vue du recensement et de l’évaluation des immobilisations (terrains et bâtiments) appartenant à l’Etat » peut-on lire dans un communiqué signé du chef de ce département ministériel.

Le communiqué de Louis Paul précise également que cette opération qui vise à intégrer dans les comptes du Trésor l’ensemble des actifs de l’Etat, est un préalable à la mise en œuvre de la comptabilité patrimoniale au 1er janvier 2022 tel que prescrit par la loi numéro 2018/012 du 11 juillet 2018, portant régime de l’Etat et des autres entités publiques.

Ce travail avait déjà commencé avec les actifs financiers que sont les participations, les avals, les cautions et les garanties. Cela a permis de savoir qu’à date, l’Etat du Cameroun détient près de 1 000 milliards FCFA de participation dans les entreprises publiques. L’opération permettra de connaitre la localisation d’un bâtiment, indiquer l’administration qui en a la charge. Ce qui permettra de le codifier, préciser sa superficie et le nombre d’étages, ainsi que la valeur dudit bâtiment.

Cette opération sera limitée dans le département du Mfoundi et en fonction des résultats obtenus, la campagne va se poursuivre sur l’ensemble du territoire national. L’opération lancée par le Minfi est un préalable à la mise en œuvre de la comptabilité patrimoniale du pays. Pour mémoire, une opération semblable lancée en 2012 par le ministère du Domaine, du cadastre et des affaires foncières (Mindcaf) avait permis à l’Etat de recenser 36 000 biens publics.


Jean Daniel Obama

Articles similaires

Coopération : L’Allemagne invitée à accompagner le secteur privé

Hervé Fopa

Incitation aux investissements : Des exonérations fiscalo-douanières pour Nodiscam

Hervé Fopa

Transformation : Pourquoi le Made in Cameroon peine à décoller

Hervé Fopa
error: Content is protected !!