Accueil Business E-commerce : Le poids de Jumia au Cameroun

E-commerce : Le poids de Jumia au Cameroun

81
0
Partager

En proie à une période de grande crise, votre journal s’est intéressé à cette société de commerce en ligne qui emploie environ 2 000 personnes et qui a annoncé la « mise en veille de ses activités ».

La nouvelle de la mise en veille des activités au Cameroun du leader du e-commerce en Afrique a animé la toile tout au long de la semaine. Si aucun communiqué officiel n’a été mis en public pour éclaircir la situation, il n’en demeure pas moins que de façon officieuse des personnes ressources aient confirmé cette information. 2000 emplois indirects en périls Une fermeture de Jumia au Cameroun ne manquera pas d’avoir des conséquences.
Il faut le dire, la société a peu à peu introduit dans les habitudes des camerounais les achats en ligne, ce qui a permis de développer le secteur au Cameroun. Par ailleurs, Jumia a donné l’opportunité aux PME d’avoir de la visibilité. Conscient qu’il ya environ 2000 emplois indirects à sauvegarder, les partenaires de la société ont tenu à garder en activité une plateforme numérique « jumiadeals ». Une source interne nous révèle que « tous les vendeurs ont été payés, les marchandises qui se trouvaient dans les entrepôts hors de Douala selon la distance vont être remises dans les deux semaines à venir à partir de la semaine prochaine. Pour les clients qui ont prépayé certains produits, ils seront remboursés à partir de cette fin de semaine.»
Au Cameroun comme en Afrique Jumia pèse
Dans une interview accordée au journal « L’Economie », le CEO de Jumia faisait le point de son déploiement en ces termes. « Avant 2012 et la création de Jumia, il n’y avait pas d’e-commerce en Afrique. Notre présence est un énorme atout pour les utilisateurs, les vendeurs qui disposent à travers Jumia d’une visibilité en ligne et d’un accès à des millions de consommateurs et pour ces derniers d’avoir accès à unlarge choix de produits à des prix compétitifs. Nous sommes focalisés sur 14 pays et couvrons 700 millions d’habitants, dont plus de 400millions d’internautes ».
Le e-commerce au Cameroun va mal
Afrimarket a fermé. Jumia a perdu 43 milliards FCFA au deuxième trimestre 2019. Jumia a d’ailleurs suspendu sa principale activité au Cameroun. Malgré cette situation alarmante du commerce électronique, le Cameroun entend exploiter les opportunités qu’offre ce secteur. Dans un exposé, à l’occasion de l’annonce d’une stratégie nationale pour le développement du e-commerce au Cameroun en partenariat avec le Commonwealth, Luc Magloire Mbarga Atangana, ministre en charge du Commerce a indiqué que : « le Cameroun, en tant que plus grand marché en Afrique centrale dans le secteur du e-commerce a un potentiel décroissance énorme pour devenir un acteur de premier plan dans la sous-région ».
Pour cela, il en appelle à l’appui des secteurs privé et public à l’effet de faciliter la mise en œuvre réussie de cette stratégie.
Esther Fossi

 

Partager