Accueil Business Environnement des affaires : Le Cameroun encore mal classé dans le Doing...

Environnement des affaires : Le Cameroun encore mal classé dans le Doing Business 2020

92
0
Partager

En 2019, le pays occupait la 166ème place dans le hit-parade du rapport de la Banque mondiale. Cette année, il est à la 167ème position.

Le 24 octobre 2019, la Banque mondiale a rendu public son rapport Doing Business 2020. Ce rapport analyse les réglementations de 190 économies dans 12 domaines afin d’évaluer le climat des affaires à travers le monde. Après la 166ème place au classement 2019, le Cameroun est cette année 167ème au classement Doing Business. Le pays a en effet obtenu une note de globale de 46,1 sur 100 points. Suivant la Banque mondiale, le Cameroun a amélioré un seul indicateur sur 10.

Il s’agit de l’accès aux informations sur le crédit où le pays a établi un cadre grâce à la  Communauté économique et monétaire de l’Afrique Centrale (Cemac) pour l’octroi des licences et le fonctionnement des bureaux de crédit.

Meilleur en Afrique centrale

Si le Cameroun est mal classé au niveau mondial, il s’est légèrement amélioré sur le plan africain en gagner deux places pour se positionner au 36ème rang. Son leadership informe-t-on reste intact au sein de la zone Cemac. Puisque le pays devance le Gabon (169ème  mondial avec une note de 45 sur 100), la Guinée Équatoriale (178ème ; 41,1 sur 100), le Congo (180ème   pour 39,5 points), le  Tchad (182ème  avec 36,9 points), et la Centrafrique (184ème  ; 35,6 points).

Pas de pays africains dans le top 10 des meilleures économies

Selon le rapport Doing Business 2020 de la Banque mondiale, les dix économies du monde les plus performantes du point de vue de la facilité de faire des affaires sont : la Nouvelle-Zélande (avec un score de 86,8 sur 100), Singapour (86,2), la RAS de Hong Kong en Chine (85,3), le Danemark (85,3), la République de Corée (84), les États-Unis (84), la Géorgie (83,7), le Royaume-Uni (83,5), la Norvège (82,6) et la Suède (82).

Les économies qui obtiennent les meilleurs résultats ont plusieurs caractéristiques en commun selon la Banque mondiale. Notamment : l’utilisation généralisée de systèmes électroniques. Les « 20 premières économies du classement se sont toutes dotées de systèmes en ligne pour la constitution d’une société, la déclaration des revenus et les procédures liées aux transferts de propriété »

Les résultats de l’étude Doing Business 2020 vient montrer « que dans la quasi-totalité des économies du monde, il est possible de simplifier les règles et d’accélérer les procédures pour faciliter les affaires, libérer l’esprit d’entreprise et permettre à l’activité économique d’atteindre son plein potentiel ».

Hervé Fopa Fogang

 

Partager