Accueil Economie Evénement : La 3ème édition du Cameroon investment forum se prépare

Evénement : La 3ème édition du Cameroon investment forum se prépare

25
0
Partager

Il sera question au cours  des assises qui vont se dérouler à Douala les 27, 28 et 29 novembre 2019 de trouver les solutions à l’industrialisation du Cameroun.

Trouver des solutions afin d’industrialiser le Cameroun à travers l’import-substitution. C’est l’objectif de la 3ème édition du Cameroon investment forum (CIF), prévu dans la ville de Douala les 27-28 et 29 novembre 2019. Le CIF vise surtout à trouver des solutions parraines sur la question de la balance des paiements du Cameroun. Trois filières sont particulièrement visées par ce forum: l’aquaculture, la riziculture et la maïsiculture.

Selon des chiffres officiels, le pays consacre plus de 40% de son PIB à l’importation des produits alimentaires de base, à l’instar du riz, du maïs et du poisson. Malgré son potentiel de production, les importations camerounaises ont connu une hausse de 11% au cours de l’année 2018, contre un croissement de 4% pour les exportations. Le ministère du Commerce indique qu’entre 2015 et 2017, le Cameroun a consacré une enveloppe de 956,5 milliards FCFA aux importations de riz (508,5 milliards FCFA), poissons (448 milliards FCFA) et crustacés.

Pour l’an 2019, les importations de riz, de poisson et crustacés ont coûté 20% de l’enveloppe  budgétaire du Cameroun (4 850 milliards FCFA). Selon l’Institut national de la statistique (INS), la facture des importations des produits alimentaires, notamment des produits de grande consommation a été multipliée par trois en dix ans (2007-2017). Ce qui représente respectivement  en moyenne plus du tiers du déficit commercial et 4% du PIB depuis 2013.

L’INS précise aussi que la défiscalisation de ces produits alimentaires de première nécessité a eu pour conséquences direct dans le budget de l’Etat, un manque à gagner considérable d’environ 443 milliards FCFA entre 2008 et 2015. Entre 2013 et 2017, les échanges commerciaux du Cameroun avec le reste du monde se sont stabilisés autour de 14,8 millions de tonnes pour plus de 5 000 milliards FCFA. Sur la même période, la balance commerciale du pays a été déficitaire, avec un déficit moyen de 1 126,8 milliards FCFA en 2015. Il a enregistré une baisse de 98 milliards FCFA, passant de 1 187 milliards FCFA en 2014 à 1 089 milliards FCFA en 2017.

Jean Daniel Obama

 

Partager