Accueil High Tech Evènement : Les grandes résolutions de l’Africa Digital Story

Evènement : Les grandes résolutions de l’Africa Digital Story

34
0
Partager

L’évènement s’est tenu du 29 au 30 novembre 2019 au Golden Tulip à Cotonou. Il était question de travailler sur les stratégies à adopter pour que le numérique révolutionne davantage l’Afrique.

 

 

Deux jours d’échanges. Le temps nécessaire pour les experts du digital, les chefs d’entreprises, startups, les acteurs publics et privés de réfléchir sur les nouvelles avancées et innovations dans le domaine du numérique. Les thèmes abordés ont été entre autres, le digital banking, le E-administration, la création de contenu vidéo de qualité et opportunité de monétisation, les métiers du digital et les besoins des entreprises, l’industrie du contenu numérique en Afrique.

Il y a eu six (06) panels au cours de la rencontre de Cotonou sur l’avenir du digital en Afrique. Les différents panels ont été ponctués de workshop, d’un concours Pitch My App mais aussi et surtout de Master class sur les menaces du web et sur comment booster sa page Facebook. « Notre ambition est de rassembler mille à deux mille innovateurs, corporates et décideurs dans une douzaine de pays africains d’ici à 2021, et ainsi devenir le principal organisateur d’événements dédiés à l’open innovation sur le continent. Nous avons la ferme conviction que la transformation digitale de l’Afrique passera par une collaboration efficace de ces différents acteurs, ainsi qu’entre pouvoirs publics et secteur privé», a déclaré Didier Aplogan, directeur Afrique centrale et de l’ouest de Publicis.

On retient de ces différents panels que sur la problématique du contenu numérique, le patrimoine, le tourisme et d’autres secteurs circulent sur des nouveaux canaux dont le numérique. Selon Eugène Aballo, directeur général du bureau béninois du droit d’auteur (Bubedra), il a été question d’analyser et voir comment tirer le maximum de profits de cet écosystème tout en maintenant un équilibre entre le droit des créateurs, une rémunération juste et équitable et le digital.

Pour ce qui est du, E-banking, les acteurs du secteur invités ont rappelé à l’assistance, les stratégies adoptées par les institutions bancaires pour démarrer leur transformation digitale. Aux dires de Giresse Avokandoto, chargé des études au sein de l’association des professionnels de banques du Bénin par exemple, les banques s’inscrivent désormais dans la logique d’offrir des services qui répondent aux besoins des clients. La digitalisation force ainsi les banques à se mettre à jour, conclut-il. Le site d’information « Nouvelle Tribune » rapporte que, Gildas Ayike et Laurel Lishou respectivement de la Société générale du Bénin (Sgb) et de la Banque Africaine d’Investissement et du Commerce (Baic) sont unanimes sur le fait qu’à termes, les banques classiques risquent de disparaître faute d’un brassage numérique.

Pour Taniatou Okanla, directrice du cabinet Idee.O Consulting, membre du comité d’organisation, le concept du African Digital Story est un concept adapté à l’écosystème béninois. Le forum met l’accent sur des thématiques d’actualités. C’est un séminaire numérique dont le but est de créer une plateforme Be-to-Be qui réunit à la fois les acteurs du secteur privé et du public.

Esther Fossi

Partager