Partager

Les acteurs du secteur, les pouvoirs publics, les investisseurs, les partenaires institutionnels et extérieurs ainsi que les hommes des médias, vont se réunir du 14 au 16 juin 2020 pour la 3è édition.

La Région du Sud-Ouest est l’heureuse élue. La ville de Limbe va abriter du 14 au 16 janvier 2020, l’acte 3 des Journées maritimes et portuaires nationales. Cependant, le choix du lieu de l’événement n’est pas anodin. En effet, l’objectif majeur est d’exposer l’étendue du potentiel de l’offre portuaire nationale. Mais aussi de présenter la cité qui accueille ces assises, comme pôle économique important et stratégique pour la croissance du Cameroun.
« La qualité des services : gage de compétitivité des ports du Cameroun ».
C’est le thème choisi pour cette 3e édition. Toutefois, deux grandes articulations seront au menu des échanges. Notamment, un forum qui va réunir les acteurs du secteur maritime et portuaire. Ainsi, ils devront débattre sur les grandes problématiques de l’heure liées aux activités du secteur et sur des thèmes scientifiques. Il y aura également un salon qui accueillera les entreprises qui y interviennent, en vue d’une présentation de leurs productions, de leurs activités et de leurs missions etc …
Les objectifs
Les ports maritimes du Cameroun rassemblent à ce jour, des moyens leur permettant d’être autant compétitifs que d’autres ports en Afrique. Avec la stratégie portuaire engagée par le Gouvernement, l’ambition est de permettre au pays d’obtenir une place de choix dans le commerce international. En cette troisième édition des Journées maritimes et portuaires nationales, le but est de permettre de poursuivre les réflexions selon lesquelles, il faut optimiser la qualité du service du secteur portuaire pour qu’il contribue davantage à la croissance du Cameroun.
Toutefois, les objectifs de cet événement sont multiples. Entre autres, amener les investisseurs à s’intéresser davantage à ce secteur ; faire connaitre les activités et les acteurs, exposer l’étendue du potentiel de l’offre portuaire nationale ainsi que présenter Limbe comme pôle économique.
Parmi les participants on comptera l’Autorité portuaire nationale (APN), les organismes portuaires autonomes (PAD, PAK, port autonome de Limbe, port autonome de Garoua), le Guichet unique du Commerce extérieur, la direction générale des Douanes, le Chantier naval industriel du Cameroun, les experts et les partenaires institutionnels.
L’APN est un organe technique placé auprès du gouvernement pour la mise en œuvre de la politique portuaire au Cameroun. C’est donc en droite ligne avec la logique des acteurs du secteur, qui est de voir la concertation se multiplier, que se tiennent les assises de Limbe. Vivement que les problèmes qui y seront exposés trouvent des solutions adéquates.
Julie Bilo’o Lindjeck

Partager