Accueil Economie Fêtes de fin d’année: Hysacam va optimiser la collecte des déchets à...

Fêtes de fin d’année: Hysacam va optimiser la collecte des déchets à Yaoundé

57
0
Partager

C’est ce qu’a fait savoir les responsables de cette entreprise hier à Yaoundé au cours d’un tour de ville avec la presse.

Les populations de la ville de Yaoundé doivent passer les fêtes de fin d’année dans un environnement saint. C’est du moins le défi à relever par Hysacam (Hygiène et salubrité du Cameroun). L’entreprise a annoncé hier avoir mis en circulation 50 nouveaux camions portant à 102 le nombre de ses camions et 14 engins, ceci dans le but « d’optimiser la propreté dans la capitale politique et accompagner les efforts d’embellissements qu’elle déploie ». Pour y parvenir, Hysacam affirme avoir mis en place une organisation spéciale.
« Nous avons reçu les instructions de notre hiérarchie de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que toutes les populations de la ville de Yaoundé passent les fêtes de fin d’année dans les conditions de propreté maximale. Comme disposition nous avons renforcé la collecte de nuit afin de contourner la difficulté de la densité du trafic urbain de la journée » explique Frederic Nyobe, responsable d’exploitation à Hysacam. Dans la même veine, il ajoute : « nous avons également mis sur pied une équipe d’intervention mobile qui est chargée de mettre la propreté au niveau des zones de fortes production des déchets à savoir les foires, les marchés… pour nous aider à accomplir ces différentes tâches, nous avons recruté une centaine d’agents de propreté temporaires ».
Pendant cette période de fin d’année, Hysacam envisage collecter 1300 tonnes de déchets ménagers. « J’ai été dépêché par le siège pour voir le niveau de propreté de la ville de Yaoundé. Après le tour de ville, nous constatons avec beaucoup de satisfaction que le niveau de propreté est acceptable. La dynamique va se poursuivre et les fêtes vont se passer dans les bonnes conditions. Notre planning peut prendre un coup si et seulement si nous avons un problème de rupture de carburant » souligne Garba Ahmadou, directeur de la communication à Hysacam.
Hervé Fopa Fogang

Partager