Partager

La startup camerounaise a développé une application qui permet  aux agriculteurs de diagnostiquer rapidement les maladies des cultures et d’obtenir instantanément les traitements biologiques adéquats.

La startup camerounaise Promagric vient de remporté le  prix coup de cœur Euroméditerranée Med’Innovant Africa 2019. Les grands lauréats du concours de solutions innovantes pour la ville durable méditerranéenne et africaine, MED’INNOVANT AFRICA 2019 (organisée par l’Établissement public d’Aménagement Euroméditerranée ndlr.), ont été dévoilés à l’occasion du sommet dédié aux entreprises africaines « EmergingValley », à Aix-en-Provence.  À l’issue de l’analyse de 129 candidatures et l’audition de 5 finalistes par le jury, la startup SEN OR’DUR a été récompensée pour sa solution innovante. Le jury a également récompensé la startup camerounaise Promagric avec un « Prix coup de cœur ».  Les prix ont été remis par Hugues Parant, Directeur général d’Euroméditerranée.

Clinicplant

Développée par le camerounais, Pyrrus Kouoplong Doudjou, Promagric propose une application (Clinicplant) qui permet aux agriculteurs de diagnostiquer rapidement les maladies des cultures et d’obtenir instantanément les traitements biologiques adéquats à partir d’une simple photographie de la plante. Elle utilise une technologie d’intelligence artificielle de pointe permettant d’avoir une excellente reconnaissance d’image et fournit aux agriculteurs les bonnes pratiques de prévention.

Afin de répondre aux différentes aspirations de cette  startup prometteuse et lui permettre d’étoffer son offre de service en lien avec la « smartcity », Euroméditerranée a pensé son offre d’accompagnement pour le lauréat, comme un coaching personnalisé, un entretien d’une heure avec le CEO d’Euroméditerranée pour voir comment optimiser l’adaptation de la solution primée sur le territoire d’intervention de l’Eco Cité Euroméditerranée , une semaine d’accompagnement au sein du programme d’accélération de l’AFD, « le social & inclusive business camp (SIBC) » du 30 nov. au 5 déc. 2019).

Un accompagnement juridique par le cabinet d’avocats FIDAL d’une durée totale de 2 heures utilisables sur une période de 6 mois à compter de la cérémonie de remise des prix n’est pas en reste. L’autre prix du concours, le « Prix du Jury », a été décerné à la startup sénégalaise SEN OR’DUR. Elle remporte ainsi une dotation financière de 5.000€, et l’opportunité de tester son dispositif sur les 480 hectares labellisés « ÉcoCité » d’Euroméditerranée tout en profitant de l’appui de l’écosystème entrepreneurial de local. Développée par Ababacar Thiam, SEN OR’DUR apporte une solution innovante complètement nouvelle au Sénégal pour régler la problématique de la gestion des déchets plastiques à travers la modernisation d’un système de collecte des bouteilles en plastique en installant des machines de collecte. Pour en savoir plus : senordur.com

129 candidatures reçues et un engouement confirmé pour cette première édition

En 2018, Euroméditerranée ouvrait son concours MED’INNOVANT aux entrepreneurs internationaux. Plus de 50 dossiers en provenance d’entrepreneurs africains avaient alors été étudiés et un prix coup de cœur décerné à la startup tchadienne investie dans les énergies renouvelables, KouranJabo. Fort de ce succès, l’établissement a lancé cette année le concours MED’INNOVANT AFRICA à destination des startups, PME et porteurs de projets africains qui développent des solutions urbaines innovantes. Ce concours a pour ambition de repérer, promouvoir et accélérer des porteurs de projet qui souhaitent mener à bien des initiatives innovantes et durables qui pourront s’implémenter sur le périmètre d’intervention d’Euroméditerranée. Pour cette première édition, l’Établissement Public d’Aménagement Euroméditerranée a reçu près de 129 candidatures de 23 pays différents.

Avec ce concours, Euroméditerranée souhaite mettre à profit son expérience d’aménageur public pour accompagner le développement des entrepreneurs africains qui proposent des initiatives innovantes  pour la « smart city ». « L’utilisation massive des technologies numériques dans la gestion de la ville de demain constitue désormais une perspective avérée. Elle permettra de multiplier les possibilités d’usage, d’autoriser le plus grand nombre à y accéder, tout en en abaissant le coût. Nous avons la conviction qu’Euroméditerranée doit jouer un rôle dans le rapprochement entre les porteurs africains de solutions technologiques et la (fabrication) de la ville africaine de demain » explique Hugues Parant, Directeur général d’Euroméditerranée.

Dans la même veine, il a ajouté : « Notre objectif : éveiller l’intérêt des « start-upper » africains pour la question urbaine. Participer à leur intégration dans le dispositif de création de la ville africaine durable. Mettre à leur disposition les réflexions et les expériences conduites par l’Etablissement Public sur le territoire marseillais, dont beaucoup sont parfaitement reproductibles sur le continent africain ».

Cyrille Djami, à Paris

Partager