Accueil Aujourd’hui Hydrocarbures : l’avenir des populations riveraines de la Sonara préoccupe

Hydrocarbures : l’avenir des populations riveraines de la Sonara préoccupe

267
0
Partager

En attendant les résultats sur les causes du drame, le ministère de l’Environnement qui faisait partie de la délégation ministérielle descendue sur le site le 06 juin 2019, sera mis à contribution dans les prochains jours.

La délégation interministérielle conduite par le ministre de l’Eau et de l’énergie (Minee) Gaston Eloundou Essomba était à Limbe le 06 juin 2019. Cette visite fait suite à l’incendie qui a ravagé une partie des installations de production de la Société nationale de raffinage (Sonara), le 31 mai dernier. De cette rencontre entre les membres du gouvernement, les responsables de la Sonara et le personnel, l’on retient qu’aucun poste ne sera supprimé suite à cet incendie.

Après une évaluation des dégâts pour une estimation des travaux de reconstruction, le gouvernement a rassuré que la prise en charge des populations riveraines et la sécurité du site seront effectives, en attendant les résultats de l’enquête instruite par le chef de l’Etat.

Le spectre de juillet 2014 plane sur Yaoundé

Six jours après le sinistre de Limbe, l’inquiétude de voir le prix des produits pétroliers flamber dans les stations service est craint dans la métropole camerounaise, malgré la mise en garde du gouvernement. Les prix du super (630 FCFA/litre), gasoil (575 FCFA/litre) et le pétrole lampant (356 FCFA/litre) et de la bouteille de gaz domestique de 12,5 Kg sont restés stables à la pompe et dans les stations service de la ville de Yaoundé. C’était une instruction du gouvernement, suite au grave incendie qui a ravagé quatre des treize unités de production des installations de la Société nationale de raffinage (Sonara) le 31 mai dernier.

Sur le terrain, les panneaux lumineux des stations services dans la ville de Yaoundé ont en permanence été scrutés par les clients. Suite à l’incendie, la Sonara à travers son directeur général Jean-Paul Simo Njonou avait déclaré « un cas de force majeur » et la suspension provisoire des engagements contractuels de la structure, en attendant l’évaluation définitive des dégâts.  Au niveau des ménages, le spectre du 1er juillet 2014 n’est pas passé très loin. Après un communiqué rendu public le 30 juin 2014 par le gouvernement, le consommateur avait alors vu le prix du litre de l’essence super passer de 569 FCFA à 650 FCFA, alors que celui du gasoil passait de 520 FCFA à 575 FCFA.

Selon des sources officielles, les premiers navires contenant des produits raffinés ont accosté le 04 juin dernier dans la ville de Douala. La Sonara couvre 80% des besoins du pays en produits pétroliers et le reste est comblé par des traders qui se manifestent généralement sur appels d’offres. Pour mémoire, les recettes pétrolières versées au Trésor public sur les six premiers mois de l’année 2018 se chiffraient à 220,2 milliards FCFA selon une note présentant l’exécution du budget de l’Etat à la fin 2018. Ces recettes comprenaient 186 milliards FCFA de redevance pétrolière et 34,1 milliards FCFA d’impôts sur les sociétés pétrolières. A la même période en 2017, ces chiffres étaient de 195,5 milliards FCFA, soit une hausse de 24,7 milliards FCFA.

Jean Daniel Obama

 

 

Partager