Accueil Infrastructures Infrastructure : L’hôtel du comice d’Ebolowa inauguré 10 ans après

Infrastructure : L’hôtel du comice d’Ebolowa inauguré 10 ans après

70
0
Partager

Les travaux de réalisation de cet édifice ont débuté en novembre 2010.

Mieux vaut tard que jamais. « L’hôtel Bengo’o » est enfin sorti des fonds baptismaux. Initialement appelé « hôtel du Comice », il a été inauguré le 30 janvier 2020 à Ebolowa, capitale régionale du Sud par Joseph Dion Nguté, Premier ministre. En effet, le projet de construction a été lancé en prélude à l’organisation du comice agropastoral de 2011. Cependant, les travaux ont longtemps été en arrêt, sans doute à cause de financements. Dix ans plus tard, le joyau architectural est là.

Il s’agit d’un immeuble R+6 construit sur plus de 2 400 m2. Il compte une centaine de chambres, des restaurants, des salles de conférence, des aires de jeux ainsi qu’une discothèque. Rangée dans la catégorie dite « Trois étoiles », l’infrastructure a coûté un peu plus de 14 milliards FCFA. Toutefois, le projet avait été lancé pour héberger les personnalités invitées au comice agropastoral d’Ebolowa en janvier 2011.

« L’Hôtel Bengo’o » tient le nom de la petite rivière qui serpente la vallée où se dresse le complexe hôtelier. Le retard qu’a accusé la livraison officielle du chantier explique t–on portait sur les difficultés de financement et au changement de l’entreprise chargée des travaux de construction. En novembre 2019, le taux d’avancement des travaux était de 88%. L’hôtel vient donc ainsi redorer le blason hôtelier dans cette ville qui était en perte de vitesse en matière d’hébergement.

Expertise douteuse

Les travaux de réalisation de cet hôtel avaient été longtemps en arrêt. En effet, l’entreprise chinoise Zhong BAO adjudicatrice du projet « avait une expertise et une assise financière douteuse ». Ainsi, en 2013 la charge de réalisation de l’ouvrage est revenue à une autre entreprise chinoise appelée TIEG (le Top International Engenering Coorporation). C’est d’ailleurs elle qui avait réalisé les travaux de construction du palais de congrès de Yaoundé, vieux de plus de 30 ans.
Julie Bilo’o Lindjeck

Partager