Partager

Ceci dans le cadre du Programme de promotion de l’esprit d’entreprise en milieu jeune (Pe2mj) mis en place par l’Agence de promotion des petites et moyennes entreprises.

Sup’ptic Business Academy a organisé deux sessions de formation (du 25 au 29 novembre 2019 et du 2 au 6 décembre 2019) avec comme participants 60 jeunes issus de l’enseignement supérieur. Pendant ce temps, ils ont été formés sur les principes de base de l’entrepreneuriat. Notamment sur les six compétences clés à acquérir par un bon entrepreneur pour avoir un comportement efficace. Ces compétences sont selon Michèle MBA, l’une des étudiantes formés la créativité, la résilience, la  communication, l’efficience, le leadership et la motivation.

Au cours de cette formation informe-t-on, 59 idées individuelles, 8 projets collectifs ont jailli. Ceci dans 11 secteurs d’activités à savoir entre autres : commerce et distribution, environnement et développement durable, éducation et formation, mines et énergies, agroalimentaire, agriculture, élévage, pêche. Parmi les projets collectifs présentés à la fin de la formation et qui nécessite un financement, il y’a : Easy-Lift, un système de paiement électronique  des courses de taxi, Brint, un bracelet intelligent de suivi du cycle menstruel des femmes avec prédiction des futurs phases, Cons Eco qui s’occupe du recyclage des déchets plastiques pour la fabrication des matériaux de construction écologiques.

DB68, une application web multimodale de déclaration des naissances, Duto 7  un dispositif électronique permettant de tracker et de récupérer les objets perdus ne sont pas en reste innovations présentés. En remettant les parchemins de fin de formation, Achille Bassilekin III, ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de l’artisanat a invité les 60 étudiants a innover davantage. Il faut dire que la formation a été organisée dans le cadre du Programme de promotion de l’esprit d’entreprise en milieu jeune (P2mj) mis en place par l’APME.

Il a pour objectif général de sensibiliser les jeunes à l’esprit d’entreprise en vue de positionner l’entrepreneuriat jeune comme alternative à la recherche de l’emploi. Grâce à ce programme plus de  1 174 jeunes apprend-on  ont été accompagnés par des formateurs certifiés. Ceci dans les villes de Douala, Yaoundé, Garoua, Bertoua, Ngaoundéré, Bafoussam et Ebolowa. L’objectif à travers le Pe2mj selon le directeur général de l’Apme Jean Marie Louis Bangda est d’initier progressivement les jeunes dans tout le Cameroun à l’esprit d’entreprise.

Hervé Fopa Fogang

 

Partager