Accueil Non classé Inondations à Douala : L’espoir qui vient du PURS , du MRC...

Inondations à Douala : L’espoir qui vient du PURS , du MRC et d’Univers

360
0
Partager
Serges Espoir Matomba ( sans casque sur la photo) sur le terrain à Yassa-Douala

Serges Espoir Matomba, Cabral Libii, et Maurice Kamto, candidats à la Présidentielle de 2018 au Cameroun étaient au chevet des sinistrés ce week-end.

Douala a les pieds dans l’eau à quelques mois de la Présidentielle du 7 octobre 2018 au Cameroun. Dans la nuit du 24 au 25 juillet 2018, les populations de Douala, Limbe et Maroua se sont réveillés trempés. Ceci à cause des pluies diluviennes qui ont arrosé ces grandes métropoles. Bilan : Au moins 6 personnes mortes à Limbe, un bébé à Douala ainsi que de nombreux dégâts matériels évalués à plusieurs centaines millions FCFA tant à Limbe qu’à Douala et 700 maisons détruites  à Maroua entraînant  de milliers de sans-abris dans ces villes et une perturbation de l’activité économique dans l’ensemble de la Sous-région.

Face à l’ampleur des dégâts, Serges Espoir Matomba, du Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs) et Cabral Libii, candidat du parti Univers étaient sur le terrain pour réconforter les populations.  Descente nourrie d’échanges avec les riverains, les ouvriers et ingénieurs déployés sur le site de la buse endommagée de Yassa pour comprendre les raisons de cette perturbation récurrente de la circulation avec des conséquences graves sur le plan économique et social.  Il s’agit pour Serge Espoir Matomba de s’enquérir de la situation. Après écoute des populations, il est allé galvaniser les ingénieurs et autres acteurs des travaux. Ces derniers ont expliqué comment ils construisent la déviation pour permettre la circulation avant le réaménagement de la buse endommagée.

Tout à côté Cabral Libii, candidat du parti «Univers» à l’élection du 7 octobre présidentielle 2018 et leader du mouvement « 11 millions d’inscrits sur les listes électorales » était auprès des victimes des inondations du quartier Makèpè Missokè dans la ville de Douala. Il s’y est rendu afin de toucher du doigt la triste réalité que vivent les populations de ce quartier de la capitale économique du Cameroun. Sur le terrain, tout en donnant son soutien et espoir aux populations, il a fait savoir: « c’est insoutenable ce qui est vu et entendu, nous pouvons et devons changer les choses. Il y’a urgence» Après avoir fait le tour de quelques zones touchées par les inondations , le promoteur de 11 millions de citoyens a tenu à apporter son soutien  matériel aux victimes de Douala en remettant des packs d’eau potable et quelques produits de première nécessité.

En bon opposant, Maurice Kamto, lui, accuse le régime en place. Selon lui, la population est toujours abandonnée à son triste sort. « Aucune force de l’ordre ou de défense, aucun pompier déployé sur le terrain ». Comme solution à ce phénomène d’inondation devenu coutumier, le président national du MRC se propose au cas où les Camerounais lui accordent des voix de garantir une « meilleure sécurité civile fondée sur la détermination des pouvoirs publics, la solidarité nationale et la générosité des compatriotes ».

Christelle Belibi