Accueil Economie Investissement: Le Rwanda devient actionnaire à Africa50

Investissement: Le Rwanda devient actionnaire à Africa50

117
0
Partager
Paul Kagame,président du Rwanda

Le pays de Paul Kagamé a rejoint officiellement la plateforme d’investissement panafricaine en tant que 26ième pays actionnaire avec pour ambition de combler le déficit d’infrastructure au Rwanda.

Le Rwanda a rejoint Africa50, une plateforme d’infrastructure panafricaine créée pour combler le déficit d’infrastructure en développant et en investissant dans des projets bancables, en catalysant les capitaux du secteur public et en mobilisant des financements du secteur privé. Le pays du président Paul Kagame devient ainsi le 26 pays du continent à intégrer la plateforme en tant que nouvel actionnaire. Représentant le gouvernement du Rwanda à la troisième assemblée générale des actionnaires à Nairobi, en fin de semaine dernière, le secrétaire permanent et secrétaire au Trésor, Caleb Rwamuganza, a noté qu’Africa50 offre au Rwanda une occasion unique de poursuivre des projets d’infrastructure clés. « Nous avons plusieurs projets d’infrastructure dans le pipeline que nous espérons réaliser dans un proche avenir. Rejoindre Africa50 nous rapproche simplement un peu plus de cet objectif », a déclaré M. Rwamuganza après la signature d’un accord d’actionnaires au nom du Rwanda.

Africa50 soutient des projets commercialement viables en augmentant le nombre de projets d’infrastructure prêts à l’investissement et en fournissant des financements aux premiers stades des projets. Il fournit également principalement des fonds propres et des quasis fonds propres avec des options de sortie flexibles, tout en accédant à une dette préférentielle de la Banque africaine de développement et des institutions de financement du développement. La troisième réunion générale des actionnaires a été honorée par le président Uhuru Kenyatta et a réuni des ministres africains, des hauts fonctionnaires représentant les pays actionnaires d’Africa50, ainsi que des chefs d’entreprise distingués en Afrique et au-delà. Au cours de la réunion, le président Kenyan  a annoncé d’ailleurs que son pays doublerait son actionnariat dans Africa50 dans les infrastructures, en augmentant son investissement à 100 millions USD.

La base d’investisseurs d’Africa50 est actuellement composée de 28 pays africains, de la Banque africaine de développement, de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et de Bank Al-Maghrib, avec plus de 800 millions de dollars de capital engagé. Africa50 a effectué des investissements majeurs dans plusieurs pays parmi ses actionnaires, y compris l’Egypte (centrale photovoltaïque de 400 mégawatts à Benban), le Nigéria (centrale photovoltaïque de 100 mégawatts dans l’état de Jigawa) et le Sénégal (centrale thermale à cycle combiné de 120 mégawatts à Malicounda). Il est devenu, après deux ans d’opération, un acteur déterminant pour attirer des investissements dans les infrastructures sur une base commerciale en Afrique, en vue de combler le déficit de financement des infrastructures estimé à 108 millions USD. Plus de 850 millions USD ont été mobilisés auprès de ses actionnaires, comprenant la Banque africaine de développement, 26 pays africains et 2 banques centrales.

Landry Kamdem, Stg