Partager

C’est sous le thème : « le téléenseignement : une réponse au défi sanitaire. Pratiques et opportunités pour les jeunes » que se tient ce rassemblement numérique du 21 au 25 septembre à Mbalmayo.

Le ministère des Postes et Télécommunications définit les camps de vacances TIC comme étant un programme de vulgarisation des Technologies de l’Information et de la Communications (TIC) ainsi que de promotion de leur usage responsable auprès de la jeunesse rurale et semi-urbaine. Il s’agit de lutter contre la fracture numérique entre Grandes villes et l’arrière-pays. Et donc de contribuer  à l’inclusion numérique afin que les jeunes s’approprient les possibilités offertes par ce secteur, cela, au moment même où le discours présidentiel se fait insistant sur l’économie numérique. Cet événement prévu à Mbalmayo vise en cette période de crise sanitaire marquée par les mesures de distanciation sociales imposées par la pandémie de la Covid-19, d’apporter aux élèves les connaissances requises leur permettant de s’adapter au téléenseignement.

Développer l’apprentissage au TIC

Les camps de vacances TIC portent plusieurs objectifs. Entre autres, ils permettent d’encourager et développer l’apprentissage des TIC en zones rurales et semi-urbaines, et en promouvoir une utilisation responsable, en vue du renforcement du patriotisme. Aussi initier les élèves  à la pratique du téléenseignement. Susciter l’engouement  des jeunes aux métiers liés aux technologies radioélectriques.

Toujours en termes d’objectifs, les camps de vacances TIC de cette édition va permettre d’entretenir les jeunes sur les opportunités offertes par le téléenseignement face à la pandémie de la Covid-19. Apporter un soutien en solidarité avec la jeunesse victime d’illettrisme numérique, par l’octroi des bourses de formation en TIC ainsi que le don d’équipements informatiques aux établissements scolaires et autres institutions. Également, offrir des vacances utiles à la jeunesse rurale et semi-urbaine.

Partager