Accueil Marketing et média Liberté d’expression : Le Cameroun gagne une place au classement mondial de...

Liberté d’expression : Le Cameroun gagne une place au classement mondial de la liberté de la presse 2018

629
0
Partager

Reporters sans frontières (RSF) vient de rendre public son rapport sur  le classement mondial de la liberté de la presse 2018. Le Cameroun occupe la 129ème  place sur 180. Le pays gagne ainsi un point par rapport à 2017 où il se situait à 130ème place. Ce léger progrès selon RSF se justifie par le fait qu’au Cameroun, aucun journaliste ou journaliste citoyen n’a été tué. Encore moins un collaborateur de RSF.

Cependant, RSF constate qu’au pays de Paul Biya, il y a une menace permanente sur les médias. « De nombreuses radios n’ont toujours pas reçu leur agrément définitif, technique largement utilisée par le gouvernement pour les garder sous la menace permanente d’une fermeture. Autre pratique récemment observée : la poursuite des journalistes pour diffamation sans qu’ils en soient avertis. Ces derniers se retrouvent ainsi condamnés à des amendes exorbitantes ou à des peines de prison sans avoir jamais pu se défendre devant un tribunal », explique RSF.

Dans la même veine, l’organisation créée en 1985 ajoute que la loi antiterroriste de 2014 prévoit de traduire les prévenus devant les tribunaux militaires.  Elle a été utilisée regrette RSF pour justifier le maintien du correspondant de RFI (Ahmed Abba Ndlr) en prison pendant près de deux ans et demi. RSF conclut que d’autres journalistes ont été arrêtés lors de la répression des manifestations dans les régions anglophones du pays où, à partir de janvier 2017, Internet a été coupé pendant plusieurs mois

Hervé Fopa Fogang