24 C
Yaoundé
28 février 2021
Actualités Economie

Makhtar Diop, premier africain à être nommé directeur général de SFI

 

Le  Président du Groupe de la Banque  mondiale David Malpass a annoncé le 18 février 2021 la nomination de Makhtar Diop au poste de directeur général et vice-président exécutif de la Société financière internationale (SFI). Sa mission est de promouvoir l’expansion économique et améliorer les conditions de vie des populations en favorisant l’essor du secteur privé dans les pays en développement. Sa nomination prendra effet au 1er mars 2021.

Selon la Banque mondiale, Makhtar Diop aura pour tâches principales d’approfondir et stimuler la stratégie « 3.0 » d’SFI, dont l’objectif est de favoriser la création de nouveaux marchés et mobiliser des capitaux privés à grande échelle, et de mettre en œuvre les engagements pris au titre du programme d’augmentation du capital de SFI.

Il aura également pour mission de renforcer les liens entre SFI , la BIRD/IDA et la MIGA, en contribuant ainsi à l’accélération des efforts déployés par le Groupe de la Banque mondiale en vue de stimuler le développement de ses pays clients. Makhtar Diop est vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures depuis le 1er juillet 2018. Cette vice-présidence regroupe les pôles Énergie et industries extractives, Transport et développement numérique et Financement des infrastructures et partenariats public-privé (PPP). Dans le cadre de ce poste stratégique, Makhtar Diop supervise les actions menées par la Banque mondiale pour combler le déficit d’infrastructures dans les économies émergentes et en développement, tout en développant des solutions durables.

Il occupait auparavant le poste de vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique (2012-2018), où il a supervisé des engagements d’un montant record de 70 milliards de dollars afin de répondre aux grands défis de développement du continent : élargir l’accès à une énergie abordable et durable, promouvoir l’autonomisation économique des femmes et des jeunes, et favoriser la mise en place de conditions propices à l’essor de l’innovation et des nouvelles technologies. Ardent défenseur du droit de l’Afrique à disposer de sources d’électricité propres et abordables, il a également appelé à une hausse des investissements dans les énergies renouvelables et plaidé pour une plus grande interconnectivité régionale dans les secteurs de l’électricité et du transport.

Makhtar Diop apporte à sa nouvelle fonction une expérience et une compréhension approfondies des défis complexes que pose le développement des infrastructures. Ancien directeur du département Finances, secteur privé et infrastructure de la Région Amérique latine et Caraïbes (2005-2007), il a dirigé les opérations de la Banque mondiale pour le Brésil (2009-2012), un pays qui a notamment bénéficié sous sa direction de financements pour des travaux d’infrastructure majeurs. Entre 2002 et 2005, il était directeur des opérations pour le Kenya, l’Érythrée et la Somalie.

Économiste de formation,  le promu a démarré sa carrière dans le secteur bancaire avant de rejoindre le Fonds monétaire international (FMI), puis la Banque mondiale. Outre sa carrière dans les organisations internationales, il possède une longue expérience du secteur privé et a par ailleurs occupé des fonctions gouvernementales. En tant que Ministre de l’Économie et des Finances du Sénégal, il a notamment joué un rôle déterminant dans l’adoption de réformes structurelles importantes qui ont contribué, à la fin des années 80, à stimuler la croissance du pays à long terme.

Reconnu pour son leadership dans le domaine du développement économique et social, Makhtar Diop a été désigné comme l’un des 100 Africains les plus influents du monde. En mars 2015, il a reçu le prestigieux prix Regents’ Lectureship Award de l’université de Californie (Berkeley). Il est diplômé en économie des universités de Warwick et Nottingham en Angleterre.

Josiane.J.Ondomboe

Articles similaires

Cameroun: Les fléaux qui plombent l’environnement des affaire selon le FMI

Baudouin Enama

Prescriptor Ltd prépare la 3ème édition de la Pan-African Project Management conférence

Hervé Fopa

Serge N’Guessan nommé directeur général, région Afrique centrale de la BAD

Hervé Fopa
error: Content is protected !!