27 C
Yaoundé
1 décembre 2020
High Tech

Netflix à la conquête du marché du streaming africain

La structure a  annoncé le 20 octobre 2020 avoir amorcé une série de partenariats avec les opérateurs télécoms du continent.

Simplifier les paiements pour les prestations de visionnement en ligne de films et de séries télévisées. C’est l’objectif visé par cette nouvelle stratégie élaborée par le géant américain de streaming. La société a souligné qu’à travers ces partenariats, les abonnés des sociétés de télécommunications pourront ajouter l’abonnement Netflix à leur facture.

« Compte tenu de la faible pénétration des cartes de crédit sur le continent, nous nous sommes associés avec des opérateurs de télécommunications locaux pour que leurs clients puissent ajouter des abonnements Netflix à leurs factures », a déclaré Dorothy Ghettuba, responsable des programmes originaux de Netflix pour l’Afrique. Netflix a déjà des partenariats similaires avec Telkom et Vodacom en Afrique du Sud, pendant qu’au Nigeria la méthode est testée avec quelques opérateurs. Le prochain marché à l’expérimenter devrait être le Kenya.

L’établissement s’est toutefois désolé de la lenteur et de la cherté des services internet ainsi que le manque d’infrastructures adéquates de paiements en Afrique. Pour faire face à la cherté de l’Internet haut-débit, la plateforme envisage de permettre les téléchargements via Wi-Fi pour une visualisation hors Internet. Son chiffre d’affaires a augmenté de 22,7 % par rapport à la même période l’an passé, selon les résultats du 3e trimestre 2020. Le groupe a par ailleurs renforcé sa position de leader avec 2,2 millions de nouveaux abonnés entre juin et septembre.

Streaming en perspectives

En Afrique, le nombre d’abonnés à un service de vidéo à la demande va quadrupler d’ici 2025, selon les estimations de Digital TV Research. Dans un rapport sur les prévisions de l’industrie, le cabinet américain estime qu’en 2025, 12,96 millions de personnes en Afrique paieront un abonnement pour de la vidéo à la demande, contre 2,75 millions d’Africains en 2019.

Selon le rapport, les deux marchés les plus actifs seront l’Afrique du Sud et le Nigeria. L’Afrique du Sud devrait ajouter, à elle seule, 3 millions de nouveaux abonnés à l’horizon 2025, portant le total d’abonnés dans le pays à 4,3 millions. Dans le même temps, le Nigeria ajoutera 2,1 millions d’abonnés à son parc initial, portant d’ici 2025 à 2,73 millions le nombre d’utilisateurs de la vidéo à la demande avec abonnement.

Le rapport de Digital TV Research précise en outre que Netflix, qui affichait 45 % de parts de marché en Afrique en 2019, devrait ajouter 6 millions d’abonnés sur la période. La plateforme Disney+ en comptera environ 3 millions d’ici 2025.

Esther Fossi

 

Articles similaires

Performance : Huawei enregistre une croissance de revenus de 23,2% sur un an

Hervé Fopa

Fraudes bancaires : Le Cameroun perd près de 6 milliards FCFA en 2019

Hervé Fopa

Business : WhatsApp lance un site vitrine pour les petites entreprises

Hervé Fopa
error: Content is protected !!