Accueil Les décideurs Patronat dissonant : Le Mecam désavoue le Gicam

Patronat dissonant : Le Mecam désavoue le Gicam

152
0
Partager
Daniel Claude Abate,président du Mecam

Le Président du Groupement inter patronal du Cameroun (Gicam) a saisit le Chef de l’Etat il y’a quelques jours pour présenté les « principales récriminations des chefs d’entreprises sur une politique fiscale à problèmes au Cameroun ». Dans sa sortie, Célestin Tawamba reproche à Mosdeste Mopa, le directeur général des impôts (DGI) sa relation avec les entreprises et les organisations qui les représentent. Depuis cette sortie du Gicam, des réactions se multiplient.
Dans un communiqué daté du 29 janvier 2020, Daniel Claude Abate, président du Mouvement des entrepreneurs du Cameroun(Mecam) souligne que la correspondance du président du Gicam n’engage de quelque manière que ce soit la voix du secteur privé. « Le Mecam n’a pas été consulté ni associé de près ou de loin à la préparation ou à la réaction de cette correspondance…La correspondance du Président du Gicam est donc pour nous une initiative interne et particulière à cette organisation patronale qui ne saurait engager de quelque manière que ce soit la voix du secteur privé dans son ensemble et certainement pas celle du Mecam » souligne le communiqué de Daniel Claude Abate.
Dans la même veine, le Mecam « salue les importantes réformes qui ont été menées à la DGI ces dernières années et qui ont abouti à des avancées significatives pour les entreprises en général et les PME en particulier tant en termes de simplification des procédures fiscales qu’en termes de facilitations diverses ». Aussi, « nous ne pouvons qu’encourager la DGI à poursuivre ces reformes de modernisation et de transparence » conclut le Mecam.
Hervé Fopa Fogang

Partager