Partager

Réunis en assemblée générale, l’organisation et ses membres ont défini les orientations d’un plan d’action visant à faire des entrepreneurs numériques les acteurs pour la cause.

Resilient Summer School, un programme de renforcement de capacités de jeunes champions ; Data 4 Digital Africa, une infrastructure de données ouvertes pour permettre aux entrepreneurs et créateurs de solutions tech de tester leurs modèles avec des données open source ; et Africa Next Round, un programme visant à faciliter des co-investissements dans les entreprises innovantes africaines en hyper-croissance. Tels sont les trois projets que Digital Africa a acté pour surmonter la crise résultant de la pandémie de Covid-19.

Pour piloter cette feuille de route, l’équipe de Digital Africa a été partiellement renouvelée sous la direction d’un nouveau Vice-président, Kizito Okechukwu, également fondateur de « 22 ON Sloane », un campus de 100 start-ups devenu une référence, et co-Président du Global Entrepreneurship Network Afrique. Avec ces actions, Digital Africa offrira aux entrepreneurs du numérique un accompagnement adapté pour assurer leur développement. « C’est le modèle que nous utiliserons pour faire une différence à long terme et permettre aux startups africaines d’avoir une empreinte internationale et de devenir des marques mondiales », a déclaré Kizito Okechukwu.

Sous la conduite de Kizito Okechukwu seront ainsi lancés en juillet 2020 des ateliers de travail collaboratifs avec les membres et partenaires africains de l’initiative afin d’écouter leurs propositions et de partager de bonnes pratiques. Les discussions porteront notamment sur les moyens de rendre opérationnels les trois grands axes stratégiques de Digital Africa, à savoir l’appui aux start-ups et créateurs d’entreprises innovantes, la fédération et le renforcement des écosystèmes locaux et l’accompagnement des politiques d’innovation sur le continent.

Lancée en 2018 par Emmanuel Macron, l’initiative Digital Africa a pour mission de soutenir les entrepreneurs numériques africains dans la conception et le déploiement d’innovations résilientes et inclusives, qui contribuent aux objectifs de développement durable et soutiennent les communautés et les économies du continent. Développement de compétences, création de communautés de savoirs, contribution à l’émergence d’un environnement réglementaire favorable à l’innovation en Afrique, assistance technique, financement de projets et d’entreprises, accès au marché : Digital Africa agit dans tous les domaines essentiels au développement de l’entrepreneuriat numérique.

Esther Fossi         

 

 

 

Partager