Accueil Marketing et média Présidentielle 2018/Prédiction : « Le prophète » Guy Parfait Songue a mal...

Présidentielle 2018/Prédiction : « Le prophète » Guy Parfait Songue a mal vu

69
0
Partager
Guy Parfait Songue sur le plateau de l'émission 7 min pour convaincre présenté par Romaric Tenda

Ayant fait une annonce selon laquelle le président Paul Biya ne sera plus de ce monde au moment du scrutin du 7 octobre passé, les internautes délient leurs langues contre cet enseignant « qui se dit prophète ».

« Il n’y a pratiquement aucune chance pour que Paul Biya arrive vivant à ces élections », avait-il martelé de façon très convaincue à l’émission web « 7minutes pour convaincre ». A quelques jours de l’échéance, les internautes ont tôt fait de commencer à lui rappeler sa promesse. « S’il vous plait dites à Guy Parfait Songué qu’il reste seulement 72 heures pour l’affaire qu’il connait là », écrivent certains internautes. « Pardon si vous voyez mon prophète dites-lui qu’on est à moins 48 heures par rapport à par rapport », a  renchérit un autre. Ce sont entre autres les messages que certains camerounais ont envoyé à cet enseignant d’université pour lui rappeler sa promesse. A croire qu’on est désormais dans un milieu où on souhaiterait la mort à autrui.

De toute façon la fausse prophétie de Guy Parfait Songue n’aurait rien enlevé à la beauté de l’homme du 06 novembre. Paré dans un costumé taillé sur mesure et en compagnie de son épouse, Paul Biya a rempli son devoir civique le 07 octobre dernier à l’école publique de Bastos. Suite à cet acte, les internautes interpellèrent à nouveau le « prophète ». « Guy Parfait Songue tu peux nous expliquer ça ? Il semble ne même pas avoir le palu hein », écrit un internaute accompagnant son texte de la photo du président entrain de voter.

« Allô la base! Ici Cobra 2, j’ai dans ma ligne de mire le faux prophète… J’attends vos instructions. A vous », dit un autre et la base n’a pas attendu longtemps pour ordonné d’ouvrir le feu sur le faux prophète.  Par ailleurs, plusieurs internautes sont contents que plusieurs camerounais aient constaté l’imposture dans laquelle vivent certains fidèles. « L’annonce de ce faux prophète est la même que celles qu’utilisent ces bonbons pasteurs pour tromper nos familles dans leurs chapelles. Certaines églises sont un réseau bien construit pour dépouiller les personnes faibles », affirme un internaute.

Pour ce qui est de Guy Parfait Songué, ceux qui ont cru en sa « prophétie » sont déçus et ne souhaitent pas revoir ce compatriote de sitôt. « Au dernier nouvelle on a aperçu cet imposteur à la frontière du Cameroun», dit certains, « si vous voyez cet homme dites-lui qu’on ne va pas la rater si on le croise », affirme d’autres. Tout compte fait on va ranger cette « prophétie » dans les multiples canulars qui ont animé cette campagne électorale tant ambiancé.

Esther Fossi