19.1 C
Yaoundé
17 janvier 2022
Actualités Economie Economie circulaire

Projet reboisement 1 400 : Déjà 69 hectares de terre reboisés dans la localité de Ndikiniméki

Philippe Van Damme, ambassadeur de l’Union européenne au Cameroun, a conduit une délégation dans le Mbam-et-Inoubou samedi dernier, afin de s’assurer de l’effectivité du programme sur le terrain.

Il est environ 9 heures et 30 minutes samedi 16 octobre 2021, lorsque la délégation conduite par Philippe Van Damme, ambassadeur de l’Union européenne au Cameroun arrive à l’hôtel de ville de Ndikiniméki, département du Mbam-et-Inoubou, région du Centre. Tout de suite, groupes de danse (Engang Nde Kalend), personnels de la mairie et autres force de l’ordre se mettent en branle. Les honneurs militaires sont d’abord faits à l’ambassadeur, grâce à une unité constituée d’une demi-douzaine de policiers et de gardiens de prison.

Après les civilités d’usage, la délégation et les populations sont priées de prendre place dans la salle des réunions de ladite mairie. L’on apprendra du représentant des bénéficiaires du « Projet reboisement 1 400 » dans cette localité que depuis le début du programme, 69 hectares de terre ont déjà été reboisés. Des allégations que Philippe Van Damme va lui-même vérifier sur le terrain, après la signature du livre d’or à l’hôtel de ville de Ndikiniméki.

La délégation conduite par l’ambassadeur de l’Union européenne et les autorités locale, va faire le tour de plusieurs sites qui abritent ledit projet, afin de s’assurer de l’effectivité des travaux. « L’un des problèmes que rencontre actuellement le projet, c’est la divagation des animaux des bêtes qui détruisent les plantations. A cela, il faut ajouter le problème des insectes et l’assèchement des cours d’eau » a souligné Patrice Bessoubel, maire de la commune d’arrondissement de Ndikiniméki.

Au Collège d’enseignement secondaire (CES) de Ndikoko qui abrite également un site de reboisement du projet, plusieurs doléances ont été formulées à l’endroit de l’ambassadeur de l’Union européenne. Outre la réhabilitation de deux blocs de salles de classe, détruits le 14 avril 2021 par une tornade, le directeur de l’établissement scolaire sollicite également un nouvel approvisionnement en plans… Cliquez sur le lien pour lire l’intégralité de cet article

Articles similaires

Alerte : La destruction des forêts primaires s’accroît au Cameroun

Hervé Fopa

Entreprise : Afriland First Bank s’apprête à évaluer ses états financiers au 31 décembre 2020

Hervé Fopa

CAN Total Energies 2021 : Hysacam sera-t-il prêt le jour dit ?

Hervé Fopa
error: Content is protected !!