19.1 C
Yaoundé
17 janvier 2022
Actualités Economie

Récompenses : Saconets SA reçoit le Prix Fortinet DLB Partner 2020

Prix Fortinet DLB Patner 2020. Le sacre a été dédié à Saconets Cameroon en raison de sa participation pour la lutte contre les cybermenaces en Afrique.  « Ce prix vient mettre en lumière l’engagement de Saconets S.A depuis plusieurs années dans la sécurisation des réseaux des entreprises Camerounaises et Africaines face aux nombreuses cyber menaces », a indiqué Roger Ebenezer Fotso, Directeur Général de Saconets SA.

Parlant de sa collaboration avec Fortinet Roger Ebenezer Fotso indique : « En 13 ans, Saconets a déployé les Firewall Fortigate dans près d’une centaine d’entreprises réparties dans plusieurs secteurs dont la banque, l’assurance, l’industrie, la grande distribution, les Microfinances, les ISP, etc. S’il est vrai que la majorité de ces entreprises se trouve au Cameroun, il n’est pas inutile de signaler que plusieurs d’entre elles se trouvent en Côte-d’Ivoire, en Ouganda, à Sao Tome, en Guinée Equatoriale, en RCA et au Liberia ».

Il faut dire que cette récompense arrive au moment où la question de Cybersécurité/cybercriminalité est une véritable préoccupation pour les pouvoirs publics. D’ailleurs, une campagne nationale pour la promotion de la culture de la cybersécurité et la sensibilisation à l’utilisation des réseaux sociaux organisée par le ministère des Postes et Télécommunications court au Cameroun depuis le 12 août 2020.

Alerte sur les cybercrimes

L’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication énumère plusieurs types de cybercrimes. Entre autres, le  scamming, qui se manifeste par des arnaques réalisées principalement au moyen de l’Internet. Ce type de cybercrime, qui représente  environ 80% des cas de cybercriminalitéa entraîné des dommages estimés à 7 milliards depuis 2010. L’usurpation d’identité sur les réseaux sociaux. L’Antic a observé une prolifération de faux comptes usurpant les identités des hautes personnalités. Ces faux comptes sont utilisés par des cybercriminels pour extorquer de l’argent aux usagers, en leur promettant des emplois ou l’attribution des Marchés publics. Depuis 2018, l’Antic a détecté 5113 faux comptes, dont près de 80% ont été supprimés… Aussi, il existe le skimming : il s’agit d’une technique de fraude à la carte bancaire. Ce type de cybercrime représente moins de 1% des cas de cybercriminalité, mais cause des dommages très importants. Une attaque de ce type avait entraîné des pertes de plus de 3 milliards à une banque locale en 2010.

Face aux menaces du cyberespace Roger Ebenezer Fotso s’exprime : « les pirates utilisent de nos jours des techniques et approches de plus en plus évoluées et variées lors des cyberattaques. Il est donc indispensable pour la sécurité des systèmes d’informations des entreprises, de disposer des techniciens et ingénieurs bien formés et disposant des certifications les plus pointues dans le domaine. C’est la raison pour laquelle chacun de nos techniciens et ingénieurs dispose de nombreux certificats d’experts délivrés aux termes des formations très pointues délivrées par les principaux éditeurs et fabricants des solutions de protection contre les cyberattaques. Ce qui nous permet d’assurer à nos nombreux clients, un service après-vente irréprochable et un niveau de sécurité fiable face aux cyberattaques ».


Esther Fossi

Articles similaires

Entreprise : L’Etat veut évaluer les performances de la Camwater

Hervé Fopa

Agriculture : Le gouvernement veut auditer le Padfa II

Hervé Fopa

Rwanda : L’Assemblée générale des actionnaires d’Africa50 annoncée du 9 au 10 juillet à Kigali

Hervé Fopa
error: Content is protected !!