Partager

Cette initiative fait partie du  programme de l’Afreximbank Academy à travers laquelle la Banque promeut le savoir en Afrique.

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) a dispensé un programme de formation aux banques zimbabwéennes dans le but d’améliorer leurs compétences techniques en matière de financement du commerce. La formation sur le financement du commerce documentaire, qui s’est tenue à Harare du 24 au 29 mars 2020 a attiré 44 participants de 15 banques commerciales, d’une institution financière non bancaire et de la Reserve Bank of Zimbabwe.

Le programme de six jours consistait en deux sessions de trois jours axés sur les aspects opérationnels du financement du commerce. Les sujets traités comprenaient les lettres de crédit documentaires, les factures à recouvrer, les garanties bancaires, les règles pertinentes de la Chambre de commerce internationale, les problèmes de conformité liés au financement du commerce et aux risques dans le commerce international et les moyens de les atténuer. Par ailleurs, les participants ont suivi une séance d’examen pratique sur les erreurs courantes qui avaient été constatées dans les instruments de financement du commerce émis par les banques zimbabwéennes afin de les aider à tirer des leçons des erreurs.

Le programme de formation a été organisé conformément au pilier de leadership d’Afreximbank en matière de financement du commerce sous lequel il cherche à jouer un rôle de premier plan dans les questions liées au développement du financement du commerce en Afrique, a déclaré Humphrey Nwugo, directeur régional des opérations de la Banque pour l’Afrique australe, lors de l’ouverture des travaux.

« Selon l’Organisation mondiale du commerce, environ 80 à 90% du commerce mondial dépend du financement du commerce, » a-t-il déclaré aux participants.  Avant d’ajouter que « C’est l’occasion à laquelle nous, en tant que financiers du commerce, saisissons, avec des preuves anecdotiques montrant un déficit de financement du commerce en Afrique supérieur à 100 milliards de dollars. »

S’exprimant également, Okechukwu Ihejirika, directeur principal, Services commerciaux, à Afreximbank, a déclaré que la formation visait à aider les participants à devenir de meilleurs professionnels en matière de financement du commerce tout en assurant l’alignement sur les meilleures pratiques mondiales en termes d’instruments de financement du commerce originaires du Zimbabwe.

Cependant, sur la base des discussions et des commentaires reçus, les banques ont convenu de travailler à la conception d’un modèle de verbiage de lettre de crédit pour couvrir les importations de produits de base clés. Le modèle de lettre, qui devrait être approuvé par la Reserve Bank of Zimbabwe, serait adopté, à l’avenir, par toutes les banques.

Josiane J. Ondomboe

 

 

 

Partager