Accueil Finances Sécurité : 11,5 milliards FCFA pour assurer la Sonara

Sécurité : 11,5 milliards FCFA pour assurer la Sonara

29
0
Partager

Jean-Paul Simo Njomou , directeur général de la Société nationale de raffinage (Sonara ) désigne Chanas Assurances SA ,AXA Assurances et Garantie Mutuelle des Cadres comme celles qui viennent d’obtenir l’attribution de prestation lancé il y a des mois.

Les marchés relatifs au programme triennal (2020 -2021-2022) d’assurances de la Société nationale de raffinage (Sonara) du Cameroun, objet de l’appel d’offres n° 025/19/AONO/SONARA/CIPM/2019 du 11 octobre 2019, viennent d’être attribués à trois prestataires, pour un montant global de 11,5 milliards de FCFA.D’après la decision de Jean-Paul Simo Njomou , directeur général de la Sonara, « ces marchés relatifs au plan triennal d’assurances de la Sonara et consécutifs aux trois lots de l’appels d’offres sont attribués à ces trois entreprises ».
Le premier lot (Assurances du patrimoine de la Sonara et des risques de transport des produits), selon une décision signée du DG de la Sonara, Jean-Paul Simo Njonou, revient au groupement Chanas Assurances SA/AXA Assurances Cameroun, pour un montant de 10,66 milliards FCFA.

S’agissant du lot n° 2 relatif aux assurances responsabilité civile, pour un montant de 812,15 millions FCFA, c’est encore le même groupement Chanas Assurances SA/AXA Assurances Cameroun qui est adjudicataire.
Quant à Garantie Mutuelle des Cadres (GMC) SA, elle s’adjuge le lot n° 3 relatif aux assurances du parc automobile pour un montant de 116,73 millions FCFA. Tous ces marchés seront exécutés sur une période de 36 mois. Cependant, Jean-Paul Simo Njomou informe toutes ces entreprises que la décision prend effet à compter du 11 décembre qui est la date de signature de cette ordonnance. Rappelons que, dans la nuit du 31 mai 2019, un incendie a consumé quatre des treize unités de production du processus de raffinage conduisant à l’arrêt de la chaine de production à la Sonara. A la suite, Jean-Paul Simo Njomou informait au mois d’aout de l’annulation de l’appel d’offres relatif au programme triennal d’assurances de l’entreprise pour la période allant de 2019 à 2021. Les raisons évoquées sur cette suppression du contrat entre les deux entreprises autres s’appuyaient entre autres sur les dispositions du décret du 12 juin 2018.

Ce dernier comme l’indique le directeur de la société de raffinage, fixant les règles communes applicables aux marchés des communes applicables aux marchés des entreprises publiques. Le Dg de la société évoquait aussi comme justification, le conflit qui oppose la Sonara à la compagnie Activa, membre d’un groupement d’assureurs soumissionnaires à cet appel d’offres, relativement au règlement du sinistre consécutif à l’incendie du 31 mai 2019. Aussi, Jean Paul Njonou parlait également de la modification de la configuration des risques suite à l’incendie du 31 mai 2019. Car l’appel d’offres en question avait été lancé quelques deux mois avant le sinistre.
Josiane J.Ondomboe

Partager