Partager

Pour basculer de l’analogique au numérique, la Commission technique de réhabilitation (CTR) indique des besoins en équipements d’une valeur de 40 milliards. Depuis le 21 novembre 2014, le gouvernement camerounais a confié le marché de la réhabilitation technique de la CRTV à la société chinoise StarTimes Ltd. D’un montant total de 110 milliards de FCFA, ce projet doit permettre à la télévision publique de passer de l’analogique au numérique.
«Selon le rapport 2019 de la Commission technique de réhabilitation (CTR) des établissements et entreprises publiques au Cameroun, la CRTV rencontre des difficultés dans le projet de basculement de l’analogique vers le numérique », indique le site d’information « Investir au Cameroun ». Comme solutions aux défis rencontrés par l’organe audiovisuel public, la CTR indique que le phasage dudit projet devrait avoir comme première étape un financement des équipements évalués à 40 milliards de FCFA. Il devrait permettre le basculement au numérique et l’activation du volet commercial des décodeurs pour « générer des ressources permettant de rembourser le prêt contracté ».

Partager