23 C
Yaoundé
16 mai 2021
Actualités Conjoncture

Aéroports du Cameroun : Un audit de sûreté annoncé

La première réunion de l’année 2021 en la matière s’est tenue le 30 avril dernier, sous la présidence du ministre des Transports.


D’après l’autorité aéronautique, la réunion portait principalement sur la situation de la sûreté sur les aéroports du Cameroun, le suivi des recommandations de la dernière session et la présentation de l’avant-projet de révision du Programme national de sûreté de l’aviation civile(Pnsac). Présidé par Jean Ernest Masséna  Ngallé Bibéhè, ministre des Transports, le Comité national de sûreté de l’aviation civile s’est tenu le 30 avril dernier avec la participation des différents acteurs de la sûreté.

«  En effet, étant à la veille de  l’audit de sûreté programmé cette année 2021 par l’OACI et dans l’attente de la tenue de la CAN prévue en 2022 au Cameroun, il est impératif que le ciel camerounais soit toujours plus sûr et sécurisé », explique-t-on à l’autorité civile aéronautique.

A cet effet, le  ministre des Transports a prescrit à « toutes les administrations présentes sur les plates-formes à une franche collaboration et au sens du devoir le plus élevé dans l’accomplissement de leurs missions en dépit du contexte lié à la pandémie du Covid-19. Et la synergie d’actions de tous face aux défis en vue ». Malgré le ralentissement du trafic aérien, le Cameroun doit continuer à s’arrimer à la réglementation internationale.

«  Tout ceci, parce que certains amendements à l’annexe 17 à la convention  relative  à l’aviation civile, entrés en vigueur depuis le dernier audit ainsi que les recommandations issues du rapport confidentiel de l’OACI tendant à fermer les carences relevées  par l’audit, se doivent d’être intégrés  dans la réglementation nationale ».

A date, aucun incident majeur n’a été jusqu’ici relevé dans les aéroports du Cameroun. Des mesures de sûreté sont  d’ailleurs mises en œuvre au quotidien sur le terrain à travers plusieurs actions, telles le système d’identification des personnes et des véhicules dans les zones d’accès réservés, le contrôle d’accès des personnes et des véhicules par l’inspection filtrage et le renforcement de l’inspection filtrage des passagers et de leurs bagages cabine par la brigade canine. Avec en plus, « une innovation enregistrée dans les aéroports internationaux de Yaoundé et Douala, à savoir l’intégration d’un logiciel d’intelligence artificielle pour le filtrage des objets réglementés en cabine ».

Outre les sujets inscrits à l’ordre du jour, d’autres thèmes relevant de l’aviation civile ont été évoqués au cours des échanges. Par ailleurs,  des recommandations ont été faites pour l’amélioration du système de sûreté et des groupes de travail devraient être mis sur pied pour l’évolution du projet de révision du Pnsac.


Julie Bilo’o Lindjeck

Articles similaires

L’Anor informe sur le contrôle qualité à Douala

Hervé Fopa

Covid-19 : La BEI et Société Générale Cameroun vont soutenir les PME à hauteur de 10 milliards de FCFA

Hervé Fopa

APE Cameroun-Royaume-Uni : James Duddridge présente les opportunités commerciales à Douala

Hervé Fopa
error: Content is protected !!