23 C
Yaoundé
17 mai 2021
Conjoncture Economie circulaire

Concours : Plus de 100 places disponibles à l’école d’hôtellerie et de tourisme de la Cemac

Plus que  trois mois, et les candidats seront face à leur destin. Pour la session de juillet 2021, l’Ecole nationale d’Hôtellerie et de tourisme de la Cemac (Enaht), basée à Ngaoundéré au Cameroun, veut  recruter au moins 100 ressortissants de la sous-région. Le concours est ouvert aux candidats des Etats  membres âgés de 17 ans au moins et de 21 ans au plus pour les cycles Brevet d’études professionnelles et Brevet de technicien, de 17 ans au moins et 26 ans au plus pour le cycle de Brevet de technicien supérieur. L’examen va se dérouler dans les centres Yaoundé (Cameroun), Bangui (RCA), Brazzaville (Congo), Libreville (Gabon) et N’djamena au Tchad.

Compte tenu de la capacité d’accueil des ateliers de travaux  pratiques, chaque pays aura droit à 18 places, soit six places par niveau de formation.  Pour être candidat, il y a des conditions à remplir. La constitution du dossier nécessite une fiche d’inscription fournie par l’école dont le modèle se retire au ministère du Tourisme de chaque Etat-membre, sinon télécharger sur le site web de l’école www.eht.com. Copies certifiées et conformes du diplôme requis, du certificat de nationalité, du casier judiciaire, datant de trois mois au plus. De même, des certificats médicaux comportant des résultats des examens d’asthme, tuberculose, fièvre jaune, maladies cardio-vasculaires et MST. Par ailleurs, un relevé de notes de la dernière classe fréquentée, un curriculum studiorum et une enveloppe timbrée seront exigés.

L’Ecole nationale d’Hôtellerie et de Tourisme a été créée en 1987 par le gouvernement camerounais. Depuis 2002, par acte additionnel est devenue Ecole d’hôtellerie et de tourisme de la Cemac. Ce qui lui confère un caractère communautaire et porte son inscription sur la liste des institutions spécialisées de la Cemac. Elle a accueilli sa première promotion au cours de l’année académique 2005-2006.


Julie Bilo’o Lindjeck

Articles similaires

Patrice Bigombe Logo : « Les décisions du ministère des mines permettent de faire le point, mettre de l’ordre et repartir sur de nouvelles bases »

Hervé Fopa

Filière coton : La Sodecoton recherche 33 milliards de FCFA

Hervé Fopa

Agences de voyage :Les toilettes restent payantes

Hervé Fopa
error: Content is protected !!