25 C
Yaoundé
26 juillet 2021
Actualités Business Economie

Décentralisation : L’Onecca veut contribuer à la gestion transparente des finances publiques

Le 10ème congrès de l’Ordre National des Experts Comptables du Cameroun annoncé à Ebolowa du 15 au 17 Juillet 2021 va se plancher sur cette problématique qui cible les communes et les régions.


Pour les membres de l’Onecca, cela fait partie de leurs obligations professionnelles selon les exigences de l’IFAC (International Federation of Accountants), et reconnues par la loi n° 009/2006 régissant la profession de s’investir à accompagner le gouvernement dans ses missions de transparence des finances publiques.

Elles sont au nombre de 7 obligations. Ces dernières constituent le socle de leurs valeurs professionnelles, et à ce titre, la 5ème Obligation constitue la principale valeur d’accompagnement du secteur public, par les membres de l’Ordre professionnel en général, et de l’Onecca en particulier pour l’État du Cameroun, et ses démembrements.

Il est donc normal et même éthique que l’Onecca  accompagne l’Etat dans la mise en œuvre de la décentralisation à travers la bonne gouvernance des finances publiques. L’organisation sera donc incontestablement dans sa mission, au titre du déploiement du registre de ses valeurs.

Pour Dr. Léonard AMBASSA,  le Président de l’Ordre, « C’est cela qu’il a toujours fait par ses états de services avec l’État du Cameroun, au titre de divers accompagnements : la transition des plans comptables avec le secteur éducatif, la fiscalité avec la mise en place des cadres normatifs sur la Déclaration Statistique et Fiscale (DSF), les appuis informatiques pour la mise en place des applications au titre des télé-déclarations, la qualité de l’assiette fiscale au Cameroun, la promotion des investissements et l’accompagnement à la gouvernance à travers ses certifications et la fourniture des cartes de risques servant à la décision d’investissement… »

Avec la décentralisation qui prend effet dans notre pays, afin que la transparence chère aux investisseurs, ne soit pas le parent pauvre de ce vaste champ de développement local, l’Onecca doit jouer sa partition, en toute responsabilité. Sa démarche est donc tirée de leur ADN, sur les questions de transparence financière, en tant qu’ingrédient principal de la gouvernance.

Le gouvernement devrait donc soutenir, accompagner et faciliter cette contribution, qui selon le Président de l’Onecca,  jette« les bases solides pour que cet important projet de l’État soit soutenable et durable. » car selon lui, l’Organisation dispose de ce fait non seulement de moyens, mais d’une grande notoriété établie pour répondre de manière urgente à l’Appel d’Antananarivo lancé à Madagascar en marge des travaux de la francophonie.

En effet, la comptabilité pour la qualité de l’information financière constitue l’infrastructure, faute de laquelle tout investisseur sera égaré : les Bureaux des Régions et les Maires en ont donc grandement besoin. Raison pour laquelle Ebolowa 2021 ambitionne donc s’inscrire comme un tournant décisif de la mise en œuvre de la transparence au Cameroun, dans le secteur de la décentralisation, objectif qui a poussé le Chef de l’État à apporter son parrainage à cet important événement.


El Nasri

Articles similaires

Entrepreneuriat : La pépinière d’entreprise d’Edéa cherche ses premiers occupants

Hervé Fopa

Hydrocarbures : Activa perd le programme triennal d’assurances pour la Sonara

Hervé Fopa

Accompagnement : La BAD subventionne l’Académie de codage du Rwanda

Hervé Fopa
error: Content is protected !!