Accueil Agrobiz Evaluation : Le déficit d’emballage alimentaire plombe l’agro-industrie made in Cameroon

Evaluation : Le déficit d’emballage alimentaire plombe l’agro-industrie made in Cameroon

36
0
Partager

Dans le cadre de son programme Cameroon packaging and quality, l’Agence de promotion des Petites et moyennes entreprises (Apme) a commandé une étude dans le but d’améliorer l’offre.

Au Cameroun, il n’existe pas une industrie performante de production des emballages alimentaires flexibles, complexes et mono matériaux. C’est entre autres ce que révèle une étude commandée par l’Agence de promotion des petites et moyennes entreprises (Apme) dans le cadre de son programme Cameroon packading and quality. Cette étude informe Josué Bikoum, chef de division de développement et restructuration des PME à l’Apme a été commise  pour définir  le  gap  qui  existe  entre  l’offre  et  la  demande  des  emballages alimentaires et cosmétiques dans le marché camerounais, afin de trouver des solutions durables  pour  la  mise  en  place  d’une  industrie  de  l’emballage  alimentaire  et cosmétique.

Suivant l’étude, la production locale d’emballages alimentaires locale largement  déficitaire  est  comblée  par  des  importations qui par contre ressortent la prévalence des emballages flexibles et souples. « Les  statistiques  du  marché   attestent  et  confirment  cette  demande  importante  des emballages souples et flexibles qui correspond à 43% de la consommation locale » explique Odile Moukouri, experte consultante en emballage alimentaire.

Elle martèle par ailleurs que face à une  industrie majoritairement chancelante et dont les 3/4 ne respectent pas les normes industrielles, l’urgence de la mise en place d’une nouvelle  industrie locale de production des emballages alimentaires souples et flexibles s’impose. « Une entente avec des structures telle que Socaver pour la production des emballages en verre  serait  bénéfique  pour  la  compétitivité  de  nos  produits  made  in  Cameroon » souligne Odile Moukouri.

L’absence d’une véritable industrie de production d’emballages alimentaires plombe l’agro-industrie made in Cameroon. « Nous faisons dans la transformation des produits locaux. Cependant, nous avons un réel souci pour acquérir les emballages. Ce qui ne nous permet pas de faire une distribution à grande échelle » explique Rodrigue S, promoteur d’une PME.

Hervé Fopa Fogang    

Partager