25 C
Yaoundé
26 juillet 2021
Actualités Compétences Conjoncture

Evènement : Yaoundé abrite la 7ème édition du Sialy

L’objectif  est de révéler au grand public, les nouveautés camerounaises et internationales du secteur de l’industrie agroalimentaire.


Gabriel Dodo Ndoké, ministre des Mines, de l’industrie et du développement technologique a procédé hier 7 juillet 2021 à Yaoundé à l’ouverture officielle de la 7ème édition du Salon international de l’industrie agroalimentaire de Yaoundé (Sialy). L’évènement qui va se dérouler jusqu’au 11 juillet 2021 au Musée national va s’articuler autour des échanges B to B, des colloques, des expositions et de l’animation culturelle.

Le Sialy en effet a pour objectifs entre autres de promouvoir les inventions et le savoir faire des camerounais dans le domaine de l’agriculture et de l’industrie agroalimentaire, de révéler au grand public, les nouveautés camerounaises et internationales du secteur de l’industrie agroalimentaire, de créer un cadre d’échanges entre financiers et porteurs de projets. « Notre présence à ce salon vise à nous faire connaître davantage. Aussi, nous voulons entrer en contact avec toutes les structures et organisations  qui œuvrent dans le domaine agricole et voir comment les accompagner dans leurs différentes activités » souligne Gabriel Tatchom, directeur général de Fidev Cameroun SA. Cet établissement de microfinance de 2ème catégorie est présent au Sialy.

Présence remarquable également de l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA).« Nous sommes ici pour présenter les produits transformés par les camerounais dans le cadre du programme Enable Youth Cameroon. Comme nos collègues ont organisé ce salon international de l’agriculture, nous pensons que d’ici une année, on pourra aussi organiser un événement similaire à celui-ci où nous allons exposer les produits transformés par la jeunesse camerounaise » a déclaré Cargelo Masso, Country representative IITA-Cameroon. Cette structure s’occupe de la production moderne que ce soit dans les domaines de l’élevage ou de l’agriculture.

« Ici vous voyez le manioc, le plantain. On transforme cela et c’est ça qui va donner le vin que vous voyez, les biscuits qu’on va exposer tout au long de ce salon. Dans les années antérieures, l’IITA a beaucoup travaillé sur l’accroissement de la production mais on ne s’intéressait pas à la transformation. C’est avec le programme Enable Youth Cameroon que nous nous sommes lancés un peu plus dans la transformation » précise Cargelo Masso. Il révèle qu’aujourd’hui, l’IITA dispose de 14 centres d’incubation repartis dans 4 régions du Cameroun avec « les jeunes qui viennent de toutes les régions du Cameroun et qui sont très impliqués dans la transformation du manioc, du plantain , de la tomate, de la banane, l’ananas etc ».


Hervé Fopa Fogang

Articles similaires

Cinéma : Six jeunes Camerounais formés en écriture et réalisation documentaire

Hervé Fopa

Initiative : La Coalition digitale lance le programme eWomentor

Hervé Fopa

Entreprises publiques : Des orientations du FMI pour de meilleures performances

Hervé Fopa
error: Content is protected !!