25 C
Yaoundé
26 juillet 2021
Actualités Business

Exploitation minière d’Avima : Avima Iron Ore dénonce les manœuvres de Sangha Mining

C’est ce qui ressort dans un communiqué rendu public le 1er juillet 2021.


Le 25 juin 2021, le gouvernement camerounais a signé un mémorandum d’entente  avec un consortium (Austsino resources Group Ltd et son partenaire Bestway finance Ltd) en vue de la construction du chemin de fer Mbalam-Port de Kribi. Après cet évènement, Avima Iron Ore Limited a rendu public le 1er juillet 2021 son 3ème  communiqué. L’entreprise s’oppose en effet aux dernières tentatives de Sangha Mining visant à prendre le contrôle du projet d’exploitation du fer d’Avima illégalement.

« Avima a été illégalement expropriée de son permis pour des motifs fallacieux. Le permis a ensuite été immédiatement transféré à Sangha Mining en novembre 2020. Selon certaines sources, Sangha Mining aurait des liens établis avec le Président Nguesso dont le gouvernement a adopté le décret de retrait » souligne Avima Iron Ore. L’entreprise ajoute : « Avima a également été informée qu’AustSino et Sangha Mining n’auraient ni l’expertise technique ni la capacité financière pour mener à terme un projet de l’envergure du projet Avima. Ces deux sociétés tentent par ailleurs désormais de promouvoir sur le marché les actifs d’Avima illégalement acquis ».

Ainsi, Avima Iron Ore Limited n’exclut pas la possibilité d’initier des procédures judiciaires à l’encontre d’AustSino et de Sangha Mining, ainsi que de tous les individus impliqués dans l’expropriation illégale des droits d’Avima. « La signature du protocole d’accord au Cameroun est une nouvelle étape qui s’inscrit dans l’objectif de Sangha Mining de voler le projet Avima. Le Congo et le Cameroun prennent des mesures délibérées en cédant illégalement des investissements conséquents de sociétés minières internationales réputées à des sociétés peu connues mais ayant des liens politiques établis avec ces gouvernements. Ces mesures ne manqueront pas d’avoir des répercussions négatives sur les investissements futurs » a déclaré Socrates Vasiliades, représentant d’Avima. Pour lui, le comportement d’AustSino et de Sangha Mining est honteux et illégal

« Le rétablissement du permis Avima profiterait à toutes les parties, y compris la Chine dans son ensemble, ses aciéristes, ses entrepreneurs dans les domaines de l’ingénierie, de l’approvisionnement et de la construction, ainsi qu’à ses fournisseurs d’équipements » renchérit SOCRATES Vasiliades.


Hervé Fopa Fogang


Articles similaires

Ghana: AB InBev investit 25 millions de dollars dans une nouvelle usine d’embouteillage

admin

Exécution du BIP : Les difficultés demeurent

Hervé Fopa

Initiative : Les domaines d’intervention d’Africalink Cameroun

Hervé Fopa
error: Content is protected !!