Accueil Business Insolvabilité : La Douane camerounaise met en demeure 67 entreprises

Insolvabilité : La Douane camerounaise met en demeure 67 entreprises

125
0
Partager
Fongod Edwin Nuvaga, directeur général des Douanes.

Elles doivent s’acquitter de leur dette avant le 6 décembre 2019 suivant le communiqué rendu public par Fongod Edwin Nuvaga, directeur général des Douanes.

Le délai est donné aux entreprises mises en cause pour s’acquitter de leur dette. Ainsi, ces entreprises sont priées de se rapprocher de la Direction Générale des Douanes, précisément à la : « Division du Recouvrement et des Statistiques à Yaoundé Bastos, avant le 06 décembre 2019, tous les jours ouvrables de 08 heures à 18 heures, aux fins de régularisation de leur situation », indique le communiqué.

Parmi les concernés, on dénombre plusieurs entreprises de renommées internationales. Parmi elles, l’on cite entre autres : Bollore Africa Logistics, Les Laboratoires Biopharma, Guinness Cameroun S.A, Arab Contractors Cameroun, Aéroports Du Cameroun, Viettel Cameroun, China Shanxi Construction Engineeri, Ste Maersk Cameroun Sa, Ste Bois Du Cameroun Sarl, Cima International Camer, Hevea Cameroun (Hevecam).
Des sources internes affirment que, ces entreprises suscitées « doivent de l’argent à l’administration des Douanes ». Si celles-ci ne s’acquittent pas de leur dette, elles seront : suspendues de toute activité en douane conformément à la règlementation en vigueur. « Passé ce délai, ils seront suspendus de toute activité en douane conformément à la règlementation en vigueur », dit le communiqué.
Pour mémoire, au-delà de sa mission fiscale c’est à dire celle de pourvoir des fonds pour le budget de l’Etat, la douane camerounaise joue d’autres rôles importants. Elle participe en effet au développement économique, apporte de nombreux appuis aux autres administrations, et concoure activement à la sécurisation des personnes et des biens. Celle-ci participe à la création d’un environnement légal et réglementaire favorable à l’épanouissement des activités économiques.

A ce titre, elle est chargée de la protection de l’espace économique national. La douane joue un rôle de contrôle de la régulation des échanges commerciaux au niveau international : protectionniste ou libéral en fonction des circonstances. Elle tien un fichier statistique brut des flux de marchandises à l’import et à l’export. Ce dernier permet d’établir la balance commerciale, véritable instrument de mesure de la dépendance économique du Cameroun. A l’image d’un tableau de bord commercial, elle permet aussi de connaître les secteurs d’activité sensible à la concurrence étrangère, et contrôler les relations et règlements financiers avec l’étranger.
Esther Fossi

Partager