21.7 C
Yaoundé
25 juin 2021
Actualités Conjoncture Economie

Port Autonome de Douala : Ces infrastructures à construire dans la localité d’Essengue

La sensibilisation des populations illégalement installées sur les emprises du domaine public portuaire a débuté.


Le Port Automne de Douala compte construire 10 km de cumulées de voies de dessertes à l’intérieur de la zone industrialo-portuaire d’Essengue. Ces différentes dessertes apprend-t-on   relieront   trois voies principales à savoir Axe Messapresse-Marine nationale, Nouvelle route aval, Axe Transimex-Mira, voie de contournement. La construction de ces infrastructures permettra « au flux de véhicules et camions entrants  au Port de Douala par la guérite A1 du port Sud via le carrefour du marché des fleurs ». Toujours dans la localité d’Essengue, il est prévu selon le PAD, l’aménagement d’une zone de parking de 5 hectares pour véhicules et camions afin   de libérer les emprises portuaires, les routes de la ville de Douala ainsi que la route nationale n°3, l’aménagement de 10 hectares pour base logistique et parkings poids lourds, installation des amodiataires du PAD, « vecteurs de l’accroissement du trafic marchandises pour le Port de Douala-Bonaberi ».

Déguerpir les populations illégalement installées

Le Directeur général adjoint du Port Autonome de Douala, Charles Michaux Moukoko Njoh qu’accompagnait le Sous-Préfet de Douala 1er Christophe Fofié Mbouedia étaient à Essengue pour le lancement de la sensibilisation des populations illégalement installées sur les emprises du domaine public portuaire. Suivant les décrets présidentiels de 1975 et 1977, il s’étend sur 1000 hectares. « A ce jour, à peine 500 hectares sont occupés par les activités portuaires. Les populations hors la loi ayant occupés de façon anarchique une bonne partie de ce domaine portuaire. Il y a lieu de dire que ces populations avaient déjà été prévenues depuis 2018 et même bien avant cette date, de cesser toutes nouvelles construction, de libérer le site afin que le jour de leur déguerpissement ne tombe sur eux comme un couperet » relate un responsable du PAD. Ainsi, le PAD entend accompagner  la réinstallation et non Indemniser ceux qui sont appelés à déguerpir.


Hervé Fopa Fogang

Articles similaires

Budget 2021 : Une enveloppe de 9,7 milliards FCFA pour les investissements dans la Région du Sud

Hervé Fopa

Bamenda: Le Minmap révèle un scandale sur un projet routier

Baudouin Enama

Prescriptor Ltd prépare la 3ème édition de la Pan-African Project Management conférence

Hervé Fopa
error: Content is protected !!